Difficultés financières pour Veeweyde suite à d’importants travaux de rénovation

Le centre d’accueil de la société protectrice des animaux de Veeweyde situé sur la commune d’Anderlecht va devoir réaliser d’importants travaux de rénovation pour un montant de 2,8 millions d'euros. Si ces travaux ne sont pas effectués le centre d’accueil ne sera plus aux normes imposées par la Région de Bruxelles-Capitale en 2021.

D'ici 2021, tous les refuges pour animaux de la Région de Bruxelles-Capitale devront répondre à un certain nombre de normes. Par exemple, les enclos doivent avoir une certaine taille, ce qui signifie que Veeweyde devra réaliser des travaux importants.

"290 mètres carrés vont être érigés afin de remettre Veeweyde aux normes. Ce réaménagement prévoit également un espace pour les chiens, situé à l’arrière du refuge" a expliqué la directrice Ludivine Nolf à Radio 2 (VRT) . 

"Il y aura aussi un espace où les chats malades pourront rester en quarantaine afin qu'ils ne puissent pas transmettre de maladies. Plus tard une nouvel espace d’accueil sera aussi construit. Mais tout cela a un coût : 2,8 millions d'euros et c'est un problème."

Ces dernières années, Veeweyde a reçu plusieurs legs et dons, ce qui lui a permis de payer ses frais de rénovation, mais du coup il ne reste presque plus d'argent pour le fonctionnement quotidien.

"Bien que nous collaborions avec la Région bruxelloise sur le refuge pour animaux, nous n'obtenons rien du tout. Les communes de Jette et d'Anderlecht nous soutiennent dans une certaine mesure, mais nous comptons aussi entièrement sur les dons de nos membres. Nous avons donc peur de voir quelle sera notre situation financière après la rénovation".

Le refuge pour animaux d'Anderlecht lance donc un appel aux dons des particuliers, afin que Veeweyde puisse poursuivre sa mission de protection des animaux.