Fact-checking: non, les demandeurs d’asile ne sont pas à 80% ou 90% des hommes seuls

Lors d’une conférence donnée par Theo Francken (N-VA), l’ancien secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration a affirmé que "80 à 90% des demandeurs d’asile étaient des hommes isolés". Le chiffre, relayé par le quotidien De Morgen, est toutefois erroné. En réalité, les hommes seuls sont à l’origine de 30 à 44% des demandes dans notre pays.

Fedasil, l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile, a elle-même contredit sur Twitter les statistiques avancées par Theo Francken. D’après les chiffres de l’agence, le nombre d’hommes seuls représente entre 30 et 44% des demandeurs d’asile en Belgique. Bien moins donc que ce qu’a avancé l’ancien secrétaire d’Etat.

Déjà en 2015…

Dans une réaction qui a fait suite à ses propos, Theo Francken a indiqué à De Morgen qu’il parlait du flux de 2015. Mais selon les chiffres officiels du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), 1.015.078 migrants ont traversé la mer Méditerranée cette année-là pour rejoindre l’Europe, dont 58% d’hommes, qui étaient loin de tous voyager seuls.

D’après les chiffres de Fedasil, repris ci-dessous, le nombre d’hommes isolés en Belgique n’a d’ailleurs jamais dépassé les 44% depuis 2012. Au fil des années, et jusqu’à aujourd’hui, ces chiffres ont ainsi oscillé entre 30 et 44%.

Une infox également propagée par le VB

Lors de leur campagne électorale, le président du Vlaams Belang, Tom Van Grieken, et le désormais député fédéral Dries Van Langenhove avaient aussi diffusé des affirmations similaires sur les réseaux sociaux. Dries Van Langenhove avait avancé que 80% des demandeurs d’asile étaient des hommes isolés âgés de 16 à 36 ans, présentant les chiffres comme étant officiels. Tom Van Grieken parlait, lui, de 80% d’hommes seuls en-dessous de 35 ans.

Appelé à préciser la source mentionnée, le porte-parole du parti d’extrême droite, Klaas Slootmans, s’est d’abord référé à un article du Morgen datant de 2016. D’après les calculs de la VRT effectués sur base du même article, le pourcentage est en réalité bien moins élevé et se situe à 34,5%.

Klaas Slootmans a par la suite envoyé un lien vers un rapport du UNHCR. D’après ce document, 70,2% des demandeurs d’asile en Belgique sont des hommes. Les chiffres prennent toutefois également en compte les mineurs ainsi que les hommes accompagnés de leur famille. Les hommes seuls constituent ainsi un peu plus d’un tiers des demandes dans notre pays.