Le nombre d’incendies d’habitation en hausse : attention aux chargeurs et autres batteries

Le nombre d'incendies domestiques est en augmentation sensible depuis 2015 en Belgique. C'est ce qu’indiquent les chiffres du Département de la Sécurité civile. Tim Renders, conseiller des sapeurs-pompiers de la zone de secours du Brabant flamand Est, attribue cette augmentation au risque d'incendie accru causé par toutes sortes d'équipements rechargeables comme les smartphones, tablettes, hoverboards et vélos électriques.

Le nombre total d'incendies domestiques en Flandre a fortement augmenté ces dernières années. Le centre de connaissances de la sécurité civile a calculé les chiffres sur la base des rapports d'intervention d'environ 90 % des zones de services d'incendie. En 2015, 4 362 incendies domestiques ont été enregistrés, en 2017 (les chiffres les plus récents n.d.l.r.) jusqu'à 6 270.

Tim Renders, conseiller des pompiers, confirme que le nombre d'incendies dans les habitations a augmenté ces dernières années. "Nous constatons également une nette augmentation du nombre d'incendies dans notre zone de pompiers du Brabant flamand Est. Nous avons connu 370 incendies domestiques en 2015 et 436 en 2018, ce qui représente une augmentation importante.

Vélos électriques, hoverboards, ordinateurs portables ou smartphones

Selon Tim Renders, la cause de cette augmentation peut être trouvée dans les nombreux appareils rechargeables que nous branchons dans nos maisons. Ils augmentent le risque d'incendie. "De nos jours, nous rechargeons beaucoup d'appareils", ajoute Tim Renders. "Il suffit de penser aux vélos électriques, aux hoverboards, aux ordinateurs portables ou aux smartphones. Dans le passé, nous n’avions pas tous ces appareils, donc il y avait moins de risques d'incendie."

La façon dont nous utilisons ces appareils et dont nous les rechargeons est importante. Malheureusement, nous n’avons plus le bon sens de débrancher les prises pendant les orages ou lorsque nous partons en vacances ", ajoute Tim Renders. "Il y a beaucoup de courant dans une prise, et c'est un risque d'incendie. Nous remarquons, par exemple, que des appareils sont parfois chargés dans un canapé ou dans un lit, un matériau très inflammable. Ce n'est bien sûr pas une bonne idée."

Les chiffres sur le nombre d'incendies communiqué par la Sécurité civile ne disent rien sur la gravité des sinistres qui se sont produits. Il n'existe pas non plus de chiffres officiels concernant les victimes d'incendies domestiques. C'est la raison pour laquelle Tim Renders a enregistré le nombre d'incendies mortels depuis un certain nombre d'années dans notre pays. "Cette année, 46 personnes ont perdu la vie en Belgique à cause d'incendies domestique", explique Tim Renders. "Cela signifie que tous les sept jours, quelqu'un meurt dans un incendie de maison, un chiffre très inquiétant pour lequel nous voulons faire quelque chose.

Renders demande des chiffres plus précis. Il veut que la totalité des zones de services d'incendie transmettent leurs chiffres au centre de connaissances. Il pense également qu'il est important que davantage de recherches sur les incendies soient menées. "Les statistiques et la recherche sur les incendies sont très importantes pour pouvoir transmettre des messages de prévention.