La ville de Grammont ne veut plus payer pour le passage du Tour des Flandres

Le Collège des bourgmestre et échevins de Grammont (Flandre orientale) a décidé lundi soir de ne plus payer 50.000 euros à l'organisateur Flanders Classics pour obtenir le passage du Tour des Flandres cycliste sur son célèbre "Mur". Le bourgmestre estime le montant trop élevé. Il proposera au conseil communal d'investir plutôt cette argent dans le logement et dans la lutte contre la pauvreté infantile. La décision sera entérinée par le conseil communal du 30 décembre.

Le bourgmestre de Grammont Guido De Padt (Open VLD) n'a plus envie de payer pour le passage de la course cycliste le Tour des Flandres via le célèbre "Mur". 

"Le passage est prévu à 100 kilomètres de l'arrivée jugée à Audenarde. Ce passage du "Mur" n’est donc plus vraiment décisif ."

Chaque année, la ville de Grammont met 50.000 euros sur la table. "Nous pourrions encore payer pour cela", explique Guido De Padt, "mais nos priorités sont ailleurs. Nous préférons investir dans le logement et la lutte contre la pauvreté infantile. En outre, nous allons également nous concentrer davantage sur les budgets des citoyens."

Guido De Padt espère que le Tour des Flandres passera toujours par sa ville même s’il ne paie plus. "Je suis persuadé que le caractère emblématique du "Mur de Grammont" suffira. Si tel est le cas, nous continuerons à contribuer au financement et à la mise en place des installations nécessaires au bon déroulement et à l'attractivité du passage", a ajouté le bourgmestre.