Ricardo Smit

"Prolonger deux de nos centrales nucléaires au-delà de 2025 et imposer la voiture de société électrique"

L’association flamande des ingénieurs du groupe d’Experts en Energie et Electrotechnique d’IE-net fait une série de propositions pour atteindre nos objectifs en matière climatique : prolonger deux des plus récentes centrales nucléaires du pays au-delà de 2025, instaurer une taxe sur le CO2 et imposer le plus vite possible les voitures de société électriques. "Les hommes politiques doivent avoir une vision au-delà de la prochaine législature. Nous demandons des prévisions à 10, 20 voire 30 ans" a déclaré Jan Desmet, professeur d’Electrotechnique à l'UGent et président de IE-net.

"L’énergie est à la fois la cause et la solution des problèmes de réchauffement climatique", estiment ces ingénieurs flamands qui sont des experts de haut niveau en matière d’énergie dans notre pays. Et cette énergie est nécessaire afin de garantir notre prospérité.

"Jusqu’à présent nous l’avions obtenu principalement à partir de combustibles fossiles, comme le charbon, le pétrole ou le gaz. Mais à cause du réchauffement climatique, nous ne pouvons plus poursuivre sur cette voie, c’est ce que nous enseigne la science. Nous devons passer aux énergies renouvelables comme l’énergie solaire et éolienne. Nous le faisons déjà un peu mais pas assez. Si nous continuons comme nous le faisons, nous atteindrons à peine la moitié des objectifs climatiques que nous nous sommes fixés d’ici 2050".

Un plan est donc nécessaire afin de garantir notre confort tout en respectant les normes climatiques. C’est la raison pour laquelle les ingénieurs d’IE-net ont élaboré un tel plan.

Six recommandations stratégiques à l’attention des décideurs politiques :

  1.  Investir dans la recherche et le développement et dans la formation
  2. Investir dans des infrastructures : importation d’énergie, transport et stockage des vecteurs énergétiques du futur
  3. Organiser en phases notre sortie nucléaire : prolonger les réacteurs de Doel 4 et Tihange 3
  4.  Investir dans des politiques à plus long terme dans un cadre européen
  5. Accélérer nos changements de comportement en matière d’aménagement du territoire, de rénovation, de mobilité, d’économie locale et partagée, et imposer la voiture électrique comme voiture de société
  6.  Introduire progressivement une taxe minimale sur les émanations de CO2 et sur tous les combustibles fossiles