Décès suspect d’un détenu à la prison de Saint-Gilles

Le parquet de Bruxelles a indiqué, ce vendredi matin, qu'un juge d'instruction a été saisi et qu'une autopsie a été ordonnée à la suite du décès suspect d'un détenu à la prison de Saint-Gilles, dans la nuit du 4 au 5 décembre dernier. Le parquet de Bruxelles s'est refusé à davantage de commentaires, notamment concernant un éventuel suspect. Il semblerait en effet qu’il puisse s’agir d’un meurtre. Ce qui n’est arrivé qu’une seule autre fois en 25 ans dans une prison belge.

Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête et un juge d'instruction a été saisi. Ce dernier ainsi qu'un magistrat du parquet ont été sollicités sur place jeudi l'après-midi. Le laboratoire de la police fédérale et un médecin légiste sont également descendus sur les lieux. L'enquête est en cours afin de déterminer les circonstances exactes de ce décès.

"La police a été contactée par la prison le 5 décembre et s'est rendue sur place. Le parquet a été ensuite avisé des faits et a ordonné la mise en place d'un périmètre d'exclusion judiciaire. Il a également demandé au laboratoire de la police judiciaire fédérale et à un médecin légiste de descendre sur place", a détaillé vendredi Stéphanie Lagasse, porte-parole du parquet de Bruxelles.

"Le parquet a saisi un juge d'instruction, le décès étant considéré comme suspect, lequel est descendu sur les lieux avec le parquet ce jeudi 5 décembre dans l'après-midi. Une autopsie a été ordonnée par le juge d'instruction et l'enquête suit actuellement activement son cours pour déterminer dans quelles circonstances le détenu est décédé", a-t-elle affirmé.

Selon certains quotidiens, le détenu se serait tranché la gorge tout seul dans sa cellule. Son codétenu se trouvait au cachot au moment des faits. D'après d'autres médias, il s'agirait d'un meurtre perpétré par son compagnon de cellule. Mais le parquet de Bruxelles s'est refusé à commenter davantage, dans l'intérêt de l'enquête.

Le détenu décédé avait été interné, pour avoir commis un délit. Il avait cependant été reconnu irresponsable de ses actes. Il partageait sa cellule avec un Néerlandais incarcéré sur des soupçons de vol.

Les plus consultés