Chargement lecteur vidéo ...

Au Fin Shop, vente publique d’articles de luxe, mais leur origine peut faire peur

Le service public fédéral Finances organisait ce samedi une vente publique d’articles de luxe et de bijoux. Il peut s’agir d’objets qui ont été saisis chez des criminels, mais aussi d’effets personnels de personnes décédées sans héritiers, ou d’articles oubliés chez Bpost. Ce samedi, la vente publique aura rapporté près de 105.000 euros.