Ninove reçoit 1 million d’euros pour remédier à ses problèmes de cohabitation

Le gouvernement flamand va libérer un million d’euros à l’attention de la ville de Ninove, en Flandre orientale. C’est ce qu’a annoncé le ministre flamand du Vivre ensemble, Bart Somers (photo, à dr.), lors d’une visite à la ville. Ninove pourra ainsi mieux s’attaquer aux problèmes de cohabitation sur son territoire.

L’administration communale souhaite notamment engager cinq à huit agents de quartier supplémentaires pour pouvoir mieux tenir tête à des problèmes urbains qui proviennent de la capitale. Elle va également engager des assistants de quartiers et les assistants sociaux se rendront davantage en rue. Ceci devrait permettre de détecter plus rapidement d’éventuels problèmes.

"Les assistants sociaux ne resteront plus assis derrière leur bureau, mais travailleront sur le terrain. Ils pourront ainsi mieux détecter des problèmes et leur apporter une solution appropriée", explique la bourgmestre de Ninove, Tania De Jonge (Open VLD, photo principale).

Cette façon de procéder plait au ministre flamand Bart Somers, lui-même ancien bourgmestre de Malines. "Ninove est dans l’ombre de Bruxelles et se voit confrontée à l’arrivée de gens qui ont parfois un profil plus faible", indique le ministre flamand.

La ville de Flandre orientale, qui a vu une grande victoire du parti d’extrême-droite aux dernières élections communales, va également engager davantage de policiers. Mais elle examine aussi comment une aide pour le travail ménager peut conduire à une mobilité sociale accrue.

"Ninove le fait de façon sensée. Elle met des règles claires et agit de façon catégorique quand c’est nécessaire. Et puis elle veille aussi à ce que personne ne soit laissé pour compte", précise le ministre Somers.