Garées sur la Grand-Place de Louvain, les voitures du sultan d’Oman suscitent des critiques

Arrivé dimanche en Belgique, le sultan d’Oman séjournera jusque fin janvier dans un hôtel quatre étoiles de la Grand-Place de Louvain, un établissement qu’il a loué dans son intégralité. Les véhicules mis à sa disposition suscitent toutefois des critiques. Les voitures en question demeurent en effet stationnées sur la place même, alors que celle-ci est en principe interdite à la circulation.   

Le sultan est en Belgique dans le cadre d’un traitement médical à l’hôpital universitaire de Louvain. Devant l’hôtel The Fourth, trois taxis sont garés tout au long de la journée afin d’assurer les déplacements du chef d’Etat et de son entourage.

Cette situation a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Le bourgmestre de Louvain, Mohamed Ridouani (SP.A) admet que la présence du sultan est assez particulière. "Nous sommes un rien assaillis. Le sultan est évidemment un chef d’Etat et, qu’il vienne pour des raisons financières ou personnelles, il existe des accords pour ce genre de visite", a-t-il fait savoir. "C’est pourquoi nous allons nous concerter avec les services fédéraux des Affaires intérieures et étrangères", a-t-il précisé.

D’après le bourgmestre, certains ministres importants du gouvernement d’Oman sont également présents. Il faut dès lors aussi prévoir des mesures pour leur sécurité, et déterminer par ailleurs qui a le droit d’être déposé devant l’hôtel.

Malgré l’agitation engendrée par la présence du sultan, Mohamed Ridouani se dit content de ce séjour. "Des critiques vives ont parfois tendance à se concentrer sur les aspects négatifs, mais nous pouvons tout de même dire que le sultan a finalement la possibilité de choisir parmi tous les hôpitaux du monde, mais qu’il a opté pour l’UZ de Louvain. Cela en dit tout de même beaucoup sur notre hôpital", a-t-il conclu.