Kristof Calvo critique les attaques personnelles de Bart De Wever à l'encontre de Gwendolyn Rutten

Les écologistes flamands de Groen demandent un peu plus de respect des uns et des autres lors des négociations en vue de former un nouveau gouvernement fédéral. Invité de l’émission "De ochtend" (VRT), ce mardi matin, le chef de groupe de Groen à la Chambre Kristof Calvo a critiqué les attaques personnelle du président de la N-VA Bart De Wever à l'enconter de sa collègue de l’Open VLD Gwendolyn Rutten.

Bart De Wever a eu des mots très durs, lundi, envers l’Open VLD, qu’il a accusé de manœuvrer en vue d’obtenir des postes ministériels. Il parlait en fait de la direction du parti à savoir la présidente Gwendolyn Rutten accusée d’être disposée à "vendre son âme pour son profit personnel".

Le président de la N-VA reprenait une rumeur qui court depuis longtemps dans les coulisses de la rue de la Loi selon laquelle Gwendolyn Rutten serait prête à participer à une coalition arc-en-ciel si elle obtenait le poste de Premier ministre. En effet la présidente de l’Open VLD avait exprimé cette ambition avant les élections : elle voulait devenir la première femme Premier ministre du pays. 

De son côté Kristof Calvo s’en est pris à Bart De Wever : "Ces attaques personnelles adressées à Gwendonyn Rutten sont grossières et pas très correctes". Et il ajoute que la "question homme-femme" a ici joué un rôle. "De Wever a été lui-même candidat bourgmestre et candidat ministre-président. Mais au moment où une présidente de parti a également de l'ambition, on constate que cela débouche sur des attaques personnelles."

Accuse-t-il dès lors Bart De Wever de sexisme ? "C’est une accusation trop dure mais les attaques personnelles n’arrangeront pas les choses. Le respect mutuel devrait figurer comme premier point du prochain accord de coalition."

Par ailleurs Kristof Calvo regrette aussi la polarisation et le retour de la façon de penser "Flamands contre Wallons".

Après la demande de l'informateur Paul Magnette (PS) d'être déchargé de sa mission, le Roi a entamé une série de consultations. Il s'est entretenu lundi soir avec les présidents du MR et de l'Open Vld. Il reçoit mardi matin les présidents du CD&V, de la N-VA et de Groen.