L’Ommegang de Bruxelles inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture a annoncé mercredi soir que l’Ommegang de Bruxelles a été inscrit officiellement sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. L'événement dont les origines remontent au 14e siècle rassemble chaque année, au début du mois de juillet, des milliers de personnes sur la Grand-Place de Bruxelles.

"Nous sommes fiers de cette reconnaissance et nous porterons au plus haut les valeurs de l'Unesco et notre histoire", a fait savoir Paul Le Grand, président de l'Ommegang Brussels Events, dans un communiqué. "Cela positionne Bruxelles, sa région et le pays comme référence culturelle internationale. On s'inscrit à ce que ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, soit recréé en permanence par les communautés et groupes. Vu que les figurants de l'Ommegang viennent aussi bien de Bruxelles, du Nord et du Sud du pays, notre devise nationale 'L'Union fait la force' prend ici tout son sens."

Le dossier avait d’ailleurs été présenté à l’Unesco par la Région de Bruxelles en 2017 au nom de la Belgique, avec le soutien de la société royale de l’Ommegang ainsi que de très nombreux groupes qui composent la reconstitution historique avec 1.200 participants en costumes d’époque - comme notamment les échassiers de Merchtem, les lanceurs de drapeaux d’Alost, les Trompettes thébaines Hanske le Guerrier d’Audenaerde.

La demande a donc abouti deux ans plus tard, à l'issue d'une réunion lors de la 14e session du comité du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco à Bogota, en Colombie. 

Le comité d’experts avait remis un avis favorable aux ambassadeurs de l’Unesco, soulignant le travail exemplaire fourni par les représentants belges. Cet avis tient en cinq points dont celui-ci : "L’Ommegang de Bruxelles renforce l’identité locale et les liens sociaux et communautaires entre les habitants de la ville, créant un esprit de solidarité et de fraternité entre les participants et les spectateurs. L’élément confirme la richesse du tissu humain de la ville historique et cosmopolite de Bruxelles et est directement lié à un bien du patrimoine mondial - la Grand-Place de Bruxelles - sur lequel se déroule l’un des événements principaux de l’élément."

Procession devenue reconstitution historique

L'Ommegang remonte à 1348 et était à l'origine la plus importante procession lustrale de Bruxelles faite en l'honneur de Notre-Dame des Victoires du Sablon, puissante protectrice de la ville de Bruxelles. Il avait lieu le dimanche précédant la Pentecôte. Il fut supprimé à la Révolution française (1789).

À l'occasion du centenaire de la Belgique en 1930, il a été remplacé par un cortège sous forme de reconstitution historique rappelant le fastueux Ommegang réalisé à l’occasion de l'entrée de l'empereur Charles V et son fils Philippe à Bruxelles en 1549.

Le cortège réitéré chaque année début juillet se veut une évocation historique de Bruxelles. Il rejoint la tradition des grands cortèges de notables, de cavaliers et de géants que l'on retrouve un peu partout en Belgique et dans le Nord de la France.

Nicolas Maeterlinck