Deux personnes isolées à nouveau retrouvées mortes chez elles des semaines après leur décès

En l’espace d’un mois, deux personnes ont été retrouvées sans vie dans leur habitation à Bruges. Dans les deux cas, les victimes étaient déjà décédées depuis plusieurs semaines. Selon le bourgmestre, Dirk De Fauw (CD&V), il s’agirait d’une mort naturelle et solitaire.

"Il est particulièrement triste de revivre une telle chose malgré notre plan d’action contre l’isolation", a réagi Dirk De Fauw. "J’appelle une nouvelle fois les citoyens à être vigilants. Si rien ne bouge chez vos voisins durant une certaine période, et que ça semble anormal, appelez la police", a-t-il demandé.

Mercredi dernier, c’est le propriétaire d’une maison à Bruges qui a tiré la sonnette d’alarme. L’homme n’avait plus eu de nouvelles de son locataire depuis quelques semaines et personne ne lui ouvrait la porte du domicile. La victimes était un Estonien d’une quarantaine d’années qui habitait depuis plusieurs années à Bruges. Son corps était en état de décomposition avancée.

"C’est un deuxième cas particulièrement triste et déplorable en un court espace de temps. Le mois dernier aussi le corps d’un homme mort depuis plusieurs semaines a été retrouvé", explique le bourgmestre, ajoutant que c’est un voisin qui avait alors alerté la police. "La victime est un Sénégalais qui a d’abord habité aux Pays-Bas avant de s’installer dans le quartier du Blauwe Poort. Les deux personnes sont décédées d’une mort naturelle", a-t-il précisé.

Dans le cadre de son plan d’action, la ville de Bruges possède depuis février 2018 un numéro d’appel permettant aux citoyens de signaler l’un ou l’autre cas d’isolement. Ceux-ci peuvent ainsi directement s’adresser au 050/44.80.00.