Avec son "winkelhier", Unizo décroche le titre de "Mot de l’année"

Le jeu de mots en néerlandais "winkel-hier" qui combine les mots "winkel" : magasin et "hier" : local, a été élu Mot de l’année, en Flandre. C’est le succès de la campagne lancée par Unizo, l’organisation pour les petites et moyennes entreprises, qui est responsable de ce succès. "Winkelhier" supplante les mots "klimaatspijbelaar" (celui qui brosse les cours pour le climat) et "egelwegel" (un petit chemin pour un hérisson).

Il y avait 19 mots retenus en vue du titre convoité de Mot de l’année.

Près de 9 000 personnes ont participé au vote. Un électeur sur trois a voté en faveur de "winkelhier". En deuxième et troisième place on trouve "klimaatspijbelaar" (celui qui brosse les cours pour le climat) et "egelwegel" (un petit chemin pour un hérisson).

"Le mot winkelhier a été utilisé pour la première fois cet été", explique Ruud Hendrickx, conseiller linguistique de la VRT, lorsque Unizo (l'Union des entrepreneurs indépendants) a lancé sa campagne pour encourager les gens à acheter auprès de commerçants locaux". Immédiatement Unizo a proposé ce terme comme candidat au Mot de l’année". Et finalement il a été largement plébiscité.

L’an dernier, c’est le terme "Moordstrookje" ( bande meurtrière ) qui désigne une piste cyclable délimitée par une simple ligne discontinue sur une route très fréquentée, qui avait été choisi comme Mot de l’année 2018.

Pour Unizo, "de plus en plus de commerces locaux disparaissent en Flandre à cause de la concurrence des enseignes étrangères et de l’influence croissante du commerce en ligne. Cependant, les avantages du commerce local sont clairs : c’est mieux pour l’environnement, pour l’économie et aussi pour les consommateurs".