Près de 50 daims doivent être abattus dans le Drongengoed

Le Drongengoed est le plus grand domaine forestier de Flandre-Orientale, situé entre Ursel et Knesselare. L'Agence flamande pour la Nature et la Forêt et Natuurpunt veulent y réduire la population de daims de 200 à 150. En effet, un trop grand nombre de daims nuit à la faune et à la flore locale. Ils se nourrissent des jeunes pousses des arbres et stressent les cerfs et les biches qui vivent dans la même forêt.

"150 individus, c’est un chiffre acceptable pour une réserve naturelle de 75 hectares", explique Klaar Meulebrouck de l'Agence pour la nature et les forêts.
"Cette mesure est nécessaire parce que le nombre d'animaux est beaucoup trop élevé dans la forêt", poursuit-il.

"Le daim n'est en principe pas à sa place ici, mais nous le tolérons parce qu'il a une valeur récréative. Cependant, si la population est trop nombreuse, si les récoltes agricoles sont trop endommagées et s’ils menacent la sécurité routière, nous devons prendre des mesures. Or, c’est le cas maintenant. Nous devons le faire, car ils n'ont pas de prédateurs naturels ici, comme les loups. Ils ne viendront jamais dans cette zone."

Les daims mangent les pousses de jeunes arbres, mais ils constituent aussi une menace pour les autres animaux du Drongengoed. Par exemple, les daims vivent à proximité des cerfs. "Les bois des cerfs nous montrent qu'ils sont stressés parce qu'il y a trop d'animaux dans la forêt ", ajoute encore Klaar Meulebrouck.

Selon l'Agence pour la nature et les forêts, il n'y a pas d'autre moyen de réduire la population que la chasse. "La chasse que nous organisons est le moyen le plus efficace de réduire cette population".
Les 50 daims doivent être abattus ce mardi par des chasseurs.