BELGA/WAEM

Rudy Demotte : "La N-VA et le PS dans le même gouvernement ce n’est pas possible"

"Le PS ne formera pas un gouvernement avec la N-VA", a confirmé mardi matin, sur la RTBF, Rudy Demotte, le président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ancien préformateur. Selon Rudy Demotte, c'est soit la N-VA, soit le PS. Le duo Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR), qui ont été désignés comme nouveaux informateurs, "perdraient leur temps"(à vouloir former une telle coalition, ndlr). Ivan De Vadder, journaliste politique à la VRT, voit dans cette déclaration "le coup fatal pour une coalition jaune-violette".

"Les divergences de fond entre le PS et N-VA sont telles qu’elles ne permettent pas d’engager une phase suivante, bâtie autour de ces deux partis. Quand on en arrive à cette conclusion, c'est qu’on a fait le tour de la question", a déclaré Rudy Demotte en reprenant les conclusions de sa note remise au roi alors qu’il avait été chargé d’une mission d’information avec Geert Bourgeois (N-VA), en octobre dernier.

Paul Magnette en est arrivé à la même conclusion, insiste-t-il. "PS – N-VA c’est impossible, qu’est-ce qu’on attend pour le reconnaître? On le sait, on l’a dit, on l’a écrit, même la N-VA l’a écrit."

"Les informateurs - Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez(MR), NDLR- perdent leur temps", a encore estimé Rudy Demotte en invitant leur parti respectif à assumer leurs responsabilités.

Par ailleurs, Rudy Demotte ne veut pas de nouvelles élections. "Il y a un choix à faire. (...) Il y a une solution sur la table. L’alternative c’est une coalition arc-en-ciel.

Les informateurs Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez rendront compte de leur mission au roi Philippe vendredi. Avec son collègue Geert Bourgeois de la N-VA, Demotte avait été désigné préformateur en octobre (photo ci-dessous).

Rudy Demotte avait alors déclaré qu'il considérait Geert Bourgeois et lui-même comme des "gens très modérés". "Je pense que la modération et le bon sens sont nécessaires dans la situation actuelle. Nous nous connaissons depuis longtemps et nous nous respectons les uns les autres", avait-il déclaré.

Geert Bourgeois (N-VA) : L'Open VLD et le CD&V détiennent les clés

Les déclarations de Rudy Demotte mardi matin , ne sont pas passées inaperçues au nord du pays, poussant l'ex-préformateur Geert Bourgeois (N-VA), qui avait travaillé en tandem avec Rudy Demotte en octobre dernier, à sortir de sa réserve. "Les clés sont aujourd'hui entre les mains de l'Open VLD et du CD&V", a-t-il ainsi dit dans l'émission De Ochtend sur Radio 1.

"Les informateurs ont pour mission d'examiner les deux options: un arc-en ciel ou une bourguignonne avec la N-VA. Il faut les laisser faire leur travail", a souligné Geert Bourgeois.

"Nous avons un accord de gouvernement solide en Flandre mais il ne pourra pas être réalisé s'il n'est pas porté au niveau fédéral", a-t-il poursuivi en pointant "l'évidence d'un front flamand" et la nécessité que l'aventure de la Suédoise se poursuive au sein du prochain gouvernement.

Du côté de l'Open VLD, c'est Vincent Van Quickenborne (Open VLD) qui a vivement réagi sur Twitter. "Aucun respect pour les informateurs Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez. Si le PS pense ainsi pouvoir forcer un gouvernement fédéral: think again. It won't happen (Repenses-y. Ca n'arrivera pas, NDLR)", a-t-il écrit.

Au CD&V, enfin, Hendrik Bogaert a lui aussi appelé au respect pour les informateurs qui "doivent pouvoir accomplir leur mission".