Une unité spéciale de la police chargée de lutter contre les attaques informatiques

Si des centrales nucléaires, des banques ou d'autres grandes entreprises subissent des attaques informatiques, la police pourra réagir plus rapidement et plus adéquatement à l'avenir grâce à une force de réaction rapide. L’information est donnée par le quotidien De Tijd, ce mardi.

La police fédérale a mis sur pied une unité spécialisée dans la lutte contre les attaques informatiques. Cette unité baptisée "Quick Reaction Force" garantira "une réponse rapide et effective", selon le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V), en particulier aux attaques visant des infrastructures et secteurs critiques, comme les centrales nucléaires, les opérateurs télécom ou les banques.

Cette unité réunira des collaborateurs provenant des différentes Computer Crime Units de la police fédérale pour intervenir immédiatement en cas de menace. "Ce sont des collègues qui disposent déjà des compétences nécessaires pour traquer les cyber-crimes dans un environnement informatique complexe", selon Michaël De Laet, de la Federal Computer Crime Unit (FCCU). Il est en effet crucial de procéder rapidement aux premières constatations et de récolter les éléments de preuve sur les réseaux informatiques, conclut-il.