BELGA

Des doutes sur le CV du nouveau CEO de Proximus

Quelques semaines après la nomination du Français Guillaume Boutin à la tête de l’opérateur de télécom Proximus, des questions se posent sur son CV. Jusqu’il y a peu, Proximus affirmait toujours que Guillaume Boutin était titulaire d'un Master en corporate finance (HEC Paris) et d'un Executive MBA (INSEAD). Or il s'avère que l'intéressé n'a pas suivi de cours en Executive MBA à la prestigieuse école INSEAD de Fontainebleau, près de Paris. La question est de savoir si Boutin a délibérément mentionné des informations incorrectes sur son CV ou s'il s'agit d'une erreur de Proximus.

Au début de ce mois, le magazine Le Vif révélait que Guillaume Boutin n'avait jamais obtenu un diplôme de "Executive MBA" de l'INSEAD. C'est pourtant ce qu'indiquent le rapport annuel de Proximus et le communiqué de presse du mois dernier sur la nomination de Boutin au poste de CEO.

Interrogé mardi pour la première fois depuis sa nomination en commission Mobilité de la Chambre par le député N-VA Michael Freilich, Guillaume Boutin a dû faire toute la clarté sur son parcours éducatif. Il a reconnu ne pas "vraiment "avoir de MBA à l'INSEAD, expliquent les journaux De Tijd et l'Echo, ce mercredi.

"C'est assez drôle, enfin, plutôt futile", a déclaré Boutin. "Ce n'était pas un Executive MBA, mais plutôt une sorte de MBA pour les dirigeants de Vivendi. C'était un programme de formation pour les personnes à fort potentiel," a-t-il expliqué reconnaissant donc ne pas être pas diplômé de l'INSEAD, et n'avoir aucune ambition en la matière.

Michael Freilich s’interroge sur ces déclarations. "Cela fait au moins deux ans que toutes sortes de sites indiquent que cet homme a obtenu un Executive MBA. Mais à présent, nous savons que c'est inexact. J'aimerais savoir qui a fait l’erreur. S'agit-il d'une erreur de communication de la part de l'entreprise ? Ou alors est-ce une erreur de sa part ? Si c'est ce dernier cas, nous avons un gros problème."

Concrètement, s'il s'avère que Guillaume Boutin a en effet consciemment gonflé son CV d'un diplôme qu'il n'a pas, il lui sera difficile de continuer à fonctionner en tant que CEO de Proximus, estime le député N-VA Freilich. Il appelle Proximus à faire toute la clarté et souhaite obtenir le CV original de Boutin d'ici la fin de la semaine.

Depuis, Proximus a adapté sur son site internet le volet formation de son dirigeant. Boutin est désormais "titulaire d’un Master en administration des affaires de HEC Paris et a suivi un programme corporate pour 'executives CSP' à l'INSEAD". "Le site contenait des erreurs qui ont été adaptées", réagit-on chez Proximus.