Les différents gouvernements du pays s'accordent sur le Plan national Energie-Climat

Le gouvernement fédéral et les exécutifs flamand, wallon et bruxellois ont approuvé mercredi en comité de concertation le Plan national Energie-Climat (PNEC), attendu par la Commission européenne pour le 31 décembre au plus tard, ont annoncé les ministres compétents dans un communiqué.

Ce plan doit permettre à la Belgique de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35% à l'horizon 2030, mais aussi contribuer à ce que l'objectif européen d'au moins 32% d'énergie renouvelable dans le mix énergétique soit atteint à la même échéance.

La réunion du comité de concertation n'a guère été bien longue. Après une série de "petites décisions", dixit le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS), les intervenants quittaient déjà le Lambermont, où ils s'étaient retrouvés vers 08h00.

Concrètement, les plans élaborés par les régions et le fédéral ont été joints de manière à constituer un ensemble cohérent et lisible. Aucune nouvelle mesure n'a été décidée, mais quelques détails techniques - entre autres sur les rénovations de bâtiments - devaient encore être examinés par les ministres.

"Les négociations intra-belges ont été très profondes mais nécessaires. Profondes en raison de certains aspects techniques et de calculs supplémentaires. Mais aussi pour placer la Belgique sur la bonne trajectoire de la transition énergétique, tout en s'assurant que cette trajectoire respecte nos engagements européens en restant abordable pour le consommateur", a commenté la ministre fédérale Marie Christine Marghem (MR).

Alors que la Flandre a récemment revu à la baisse ses ambitions de réduction d'émissions, la ministre Zuhal Demir (N-VA) a quant à elle assuré que sa région "n'entravera jamais l'ambition climatique", mais veillera à ce qu'aucune illusion dans ce domaine ne voie le jour au nord du pays.

 "Certes, nous n'exprimons pas tous le même niveau d'ambition et nous devrons certainement mettre en œuvre des mesures correctrices en matière d'énergie renouvelable et d'efficacité énergétique, mais la nécessaire collaboration entre les ministres du Climat est là et sera renforcée dans les prochains mois", a de son côté souligné le ministre wallon, Philippe Henry (Ecolo).