Fusillade devant le domicile de Bart De Wever: des faits liés au milieu de la drogue ?

Deux fusillades ont éclaté, dans la nuit de mercredi à jeudi, dont l'une juste en face du domicile de Bart De Wever (N-VA), près d'un bloc d'appartements au sein du district anversois de Deurne. Plus tard dans la matinée, une troisième fusillade a retenti dans le même quartier. La police doit déterminer si les faits sont liés au milieu de la drogue, alors que la ville du bourgmestre et président des nationalistes flamands connaît une recrudescence de la violence depuis plusieurs mois.

C'est un témoin qui a prévenu la police peu avant 05h. La cible de l’attaque nocturne n'a pas encore été identifiée. Le bourgmestre d'Anvers a confirmé, via son porte-parole, avoir entendu des coups de feu. Bart De Wever laisse toutefois au parquet le soin de communiquer sur cette affaire.

Au cours de la matinée, une troisième fusillade a retenti à Deurne, toujours dans le même quartier. A chaque reprise, des logements ont été pris pour cible. Aucun blessé n'est à déplorer.

Des impacts de balles ont été constatés sur les sites concernés, notamment dans la Herentalsebaan et la Van Steenlandstraat. Un témoin affirme que les auteurs ont tiré à l'arme de poing, un petit calibre donc, dans la Herentalsebaan.

L'enquête doit déterminer si les faits sont liés au milieu de la drogue et à la vague d'explosions à la grenade qui touche Anvers et ses alentours depuis plusieurs mois.