A l’issue d’une séance marathon, le Parlement flamand a approuvé le budget 2020

Le parlement flamand a approuvé dans la nuit de jeudi à vendredi (après 3h du matin) son budget pour l’an prochain, au terme d’une séance de 18 heures. Les députés ont voté selon la logique de majorité (N-VA, CD&V, Open VLD) contre opposition (Vlaams Belang, Groen, SP.A, PVDA-PTB).

Le déficit budgétaire est évalué à 430 millions d'euros en 2020 et le budget doit retrouver l'équilibre en 2021. Les partis de la majorité mettent en avant les 1,65 milliard d'euros d'investissements supplémentaires dégagés notamment pour l'éducation, la recherche et le développement et l'aide sociale.

Les partis d'opposition ont, quant à eux, critiqué des coupes dans l'aide sociale et la culture, entre autres. Le budget 2020 ne prévoit par ailleurs pas de diminution du salaire des parlementaires. Cette mesure devra être élaborée en vue du conclave budgétaire, en mai prochain.

Salaires des parlementaires flamands rabotés de 5%

Au cours du long débat sur l’exercice budgétaire 2020, le Parlement flamand a décidé jeudi de réduire de 5% le salaire des députés. Il s’agit d’une proposition des libéraux flamands notamment, qui a été approuvée à l’unanimité.

Il y a sept ans, une réduction salariale similaire avait été appliquée aux députés fédéraux. Les ministres flamands ne sont, pour l’instant, pas concernés par la mesure d’économie, mais un débat à ce sujet est encore possible, indique le chef de groupe Open VLD, Willem-Frederik Schiltz. "L’idée est que les discussions soient reprises dans leur ensemble, et que la décision tombe en mai".

Un parlementaire gagne environ 6.000 euros nets par mois. Les ministres flamands reçoivent un salaire encore plus important, soit 10.000 euros nets par mois. Pour le président du parlement, les chefs de fractions (8.500 euros nets) et les présidents de commissions, il y a des rémunérations supplémentaires.

Le PVDA souligne que ses parlementaires reversent à leur parti tout ce qui dépasse 2.131 euros de rémunérations. Le parti souhaite voir les salaires des parlementaires réduits de moitié.