Du plastique fluo jeté dans l’Escaut pour observer comment il s’y déplace

Des chercheurs de l’Université d’Anvers ont jeté dans l’Escaut des centaines de bouteilles et autres objets en plastique. Ils sont teintés en jaune fluorescent afin de pouvoir être vus et reconnus très facilement. Les chercheurs veulent en effet pouvoir répertorier comment ces objets de plastique se déplacent dans l’eau et combien de temps il leur faut pour atteindre la mer du Nord. Les citoyens qui aperçoivent l’un de ces objets fluo sont invités à le faire savoir à l’université. Les résultats de l’expérience doivent aider les scientifiques à prendre des mesures concrètes contre la pollution par le plastique dans l’Escaut.

Le groupe de recherche Gestion de l’écosystème (ECOBE) de l’université d’Anvers étudie déjà de longue date la pollution par le plastique dans l’Escaut. Il prend notamment des échantillons de l’eau dans le fleuve, qui passe par la métropole, et organise des actions de dépollution sur les rives de l’Escaut.

Mais il estime que des recherches supplémentaires sont nécessaires. "Nous voulons savoir comment le plastique se comporte dans un fleuve et combien de temps il faut à un objet de plastique pour atterrir dans la mer du Nord depuis l’Escaut", indique Bert Teunkens.

Scanner le code QR

Au total, ce sont 900 objets de plastique jaune fluo qui ont été jetés en différents endroits dans le fleuve, tant à marée basse qu’à marée haute. Une partie des objets peuvent être suivis via GPS, mais ces traqueurs sont onéreux et ne peuvent être utilisés que partiellement.

"Nous faisons donc aussi appel aux citoyens. Si vous voyez un objet jaune fluo qui flotte sur l’eau ou qui se trouve sur la rive, avec un marquage distinctif, scannez le code QR à l’aide de votre smartphone ou surfez vers le site internet https://www.zpr.one. Vous pourrez ainsi nous contacter et recevoir des instructions", précise Bert Teunkens.

Le morceau de plastique doit ensuite être remis là où il a été trouvé, afin qu’il puisse poursuivre son chemin et continuer à participer à l’expérience.

Les plus consultés