Plus de 200 arrestations à Bruxelles à la Saint-Sylvestre, incidents aussi à Anvers

Plusieurs incidents se sont produits pendant la nuit de la Saint-Sylvestre en divers endroits dans la capitale (photo), mais aussi à Anvers et Liège. La police a procédé à plus de 200 arrestations administratives et judiciaires à Bruxelles dans la nuit du réveillon. Au total, 11 voitures et un scooter ont été incendiés. Un homme a reçu un coup de couteau à la station Beekkant; ses jours sont en danger. A Anvers, une trentaine de personnes ont été appréhendées à la suite de troubles dans l’entité de Deurne.

Au centre de Bruxelles, la police avait été mobilisée en masse pour la nuit de réveillon afin de contrecarrer d’éventuels débordements et actes de vandalisme, comme ceux qui s’étaient produits l’an dernier dans la commune de Molenbeek. Pour la première fois à la Saint-Sylvestre, les six zones de polices bruxelloises ont opéré sous un commando unique. Ceci s’était déjà produit en d’autres circonstances, comme la visite à Bruxelles du président américain Donald Trump.

D’après le ministre des Affaires intérieures Pieter De Crem (CD&V), des leçons avaient été tirées des événements de l’an dernier, où des échauffourées avaient éclaté à Molenbeek et les pompiers avaient été bombardés de pierres et pétards. Le nombre de policiers mobilisés avait également été doublé, indiquait De Crem.

"Pas d’escalade de la violence"

Le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles, Olivier Slosse, qui coordonnait les informations pour les six zones de police, estime que la coordination mise en place a bien fonctionné : "Les pompiers ont pu travailler en toute sécurité. Ce sont des chiffres impressionnants, mais la police est intervenue rapidement en des endroits très différents. Les problèmes n'ont pas eu le temps de prendre de l'ampleur en un même lieu. On a l'impression qu'on a réussi à éviter que la situation ne dégénère au point de l'année passée".

Les arrestations administratives peuvent par la suite être transformées en arrestations judiciaires si des éléments probants sont portés au dossier. Vers 4h30 du matin, il y avait eu 54 arrestations administratives et quatre judiciaires (bila provisoire) ainsi que quatre véhicules et un scooter incendiés sur le territoire de la zone Midi. La zone de Bruxelles-Ouest totalisait 47 arrestations administratives et une arrestation judiciaire ainsi que trois voitures incendiées.

Il y a eu 45 arrestations administratives et sept judiciaires sur la zone de Bruxelles-Ixelles ainsi que deux voitures incendiées. Bruxelles-Nord comptait huit arrestations administratives et quatre judiciaires ainsi que deux voitures incendiées. Seules huit arrestations judiciaires ont été dénombrées sur la zone Montgomery et 3 sur la zone Marlow.

Deux policiers de la zone Midi ont été légèrement blessés pendant la soirée, mais ils ont pu reprendre leur service après avoir été soignés. Un policier de la zone Nord a été victime d'un accident de travail minime, à savoir une légère morsure d'un chien de la police.

Incident grave dans le métro

En plus de l'homme poignardé à la station Beekkant vers 2h du matin - et dont les jours étaient alors en danger -, la société régionale bruxelloise de transport en commun Stib signalait une série d'incidents dont des jets de projectiles, un tram qui s'est fait caillasser et dont toutes les vitres ont été cassées vers 00h22 à l'arrêt Ypres situé rue de la Forêt d'Houthulst.

n outre, deux rames de métro ont été taguées à la station Erasme, un abribus dégradé sur la place Saint-Pierre à Uccle et une voiture de police sur les rails de tram pour des raisons encore non détaillées à hauteur de la place du Conseil.

Les pompiers sont intervenus pour 75 poubelles en feu et neuf feux d'appartements. Ils dénombraient 16 véhicules endommagés, en ce inclus les véhicules situés à proximité des voitures incendiées. Un balcon s'est également effondré avenue Sleeckx vers 2h à Schaerbeek alors que des personnes se trouvaient dessus. Au total, cinq personnes ont été légèrement blessées.

Il y a également eu 165 interventions pour l'aide médicale d'urgence, dont 50 à domicile et 115 sur la voie publique. Pour le feu d'artifice, il y a eu 23 interventions et 10 évacuations par ambulances. De plus, 60 interventions dont cinq évacuations par ambulances ont été dénombrées à la soirée des Palais 10 et 12 au Heysel. Il ne s'agit d’un bilan provisoire.

Des incidents aussi à Anvers et Liège

A Anvers, des dizaines de milliers de personnes étaient rassemblées sur les quais de l’Escaut pour y assister à un spectaculaire feu d’artifice (voir deux vidéos ci-dessous). La fête s’y est passée sans incidents. Mais ailleurs dans la ville portuaire, des incidents ont été signalés.

Un pétard a ainsi endommagé un bureau de paris et la police a dû intervenir (photo) en raison de troubles occasionnés par des vandales armés de pétards dans le quartier de Deurne. Plusieurs voitures et poubelles publiques y ont été incendiées. Un bureau d’avocats a également été visé.

Une trentaine de personnes ont été appréhendées au total. "Finalement, cela aura été une nuit assez agitée pour les services de secours", indiquait leur porte-parole Sven Lommaert.

A Liège, une soixantaine de personnes ont semé le trouble dans divers quartiers. Elles ont bouté le feu à des poubelles et des voitures, lancé des pierres, détruit un abri-bus, et endommagé la façade d’une librairie.

Une quarantaine d’agents de police ont été dépêchés sur place. Une personne a été appréhendée. La justice poursuivait son enquête.

Chargement lecteur vidéo ...
Chargement lecteur vidéo ...