Nicolas Maeterlinck

Quelque 60.000 personnes ont assisté au feu d’artifice à l’Atomium

De 50.000 à 60.000 personnes ont assisté mardi soir au feu d'artifice de la Ville de Bruxelles, au pied de l'Atomium (photo), a indiqué en fin d'événement Mariana Bresciani, porte-parole de l'ASBL Brussels Major Events. Il s'agit d'une estimation communiquée aux organisateurs par la police sur place. La fréquentation sera précisée aux alentours du 10 janvier sur base de la téléphonie.

Près de 57.000 personnes avaient pris part au feu d'artifice l'an dernier et environ 40.000 à celui du Nouvel An 2018, première édition organisée à l'Atomium. Le site, qui est divisé en quatre zones d'accueil pour le public, a une capacité d'accueil totale d'environ 70.000 personnes.

La soirée a commencé dès 21h30 avec le DJ Simon LeSaint, qui a mixé des tubes intemporels ou de l'année écoulée. L'ambiance était conviviale et le public varié. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close était présent pour l'événement.

Des échassiers des compagnies "Girafes and Co" et "Cirque Indigo" ont effectué des déambulations lumineuses dans le public (photo). A l'issue du décompte de minuit, un feu d'artifice a offert un spectacle de 18 minutes en musique au public.

Mariana Bresciani précise que l'appel d'offres a imposé différents critères écologiques. L'artificier a en conséquence privilégié les produits européens ainsi que les matériaux recyclables. Les bouchons en plastique ont été supprimés. Les feux d'artifice dits silencieux qui avaient été testés par le SIAMU (Service d'Incendie et d'Aide Médicale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale) n'avaient pas reçu un avis positif étant donné que différents critères n'étaient pas remplis.

Le DJ a terminé la soirée avec de la musique jusqu'à 1h du matin. Il n'y a pas eu d'incident signalé.

Nicolas Maeterlinck

Environ 450 fêtards ramenés en sécurité par les Responsible Young Drivers

Une centaine de conducteurs bénévoles ont rapatrié la nuit dernière environ 450 fêtards en Belgique, indiquent dans un communiqué les Responsible Young Drivers (RYD).

En Wallonie et à Bruxelles, 60 volontaires ont ramené à leur domicile 250 fêtards et reconduit 85 voitures. Les équipes ont démarré leurs missions à minuit et les appels ont été directement au rendez-vous.

"Pour cette 28e édition, le bilan est fort positif. Mais l'idéal serait que chacun devienne son propre conducteur responsable, que chacun soit un conducteur sobre", concluent les RYD Wallonie-Bruxelles après une nuit de Nouvel An bien chargée.

En Flandre, ce sont 53 bénévoles qui ont rapatrié quelque 200 personnes et 93 voitures à bon port. Environ la moitié des missions effectuées entre minuit et 6h l'ont été dans la province d'Anvers.