Un logiciel pour repérer plus vite les images de pornographie infantile

Un logiciel intelligent pour analyser les vidéos pédopornographiques sera prochainement utilisé par l'équipe de police enquêtant sur ces affaires, rapportent ce jeudi plusieurs quotidiens. Le nouveau logiciel permettra de déterminer à quels dossiers donner une priorité, mais aussi de libérer du temps pour rechercher les coupables de la diffusion de pédopornographie via l’internet.

L'année dernière, les cinq enquêteurs de la section Child Abuse ont dû visionner 15.000 images de pédopornographie. Ils analysent les images qui leur parviennent via des messages d’alarme.

Ce mois-ci, la police lance un test avec un programme qui croise automatiquement de nouvelles images avec du matériel familier provenant de bases de données policières internationales. Actuellement, les enquêteurs croisent manuellement de nouveaux rapports avec des vidéos et des photos bien connues de la base de données d'Interpol et évaluent l'urgence d'un cas. Elle dépend notamment du fait qu’une victime ait déjà été identifiée ou pas, que l’enfant soit hors de danger ou pas.

Grâce au nouveau logiciel qui possède huit paramètres, l'analyse initiale doit aller plus vite à partir de cette année. La phase de test est en cours.

Le temps dégagé permettra aux enquêteurs de se consacrer davantage à la localisation des auteurs de pornographie juvénile et de leurs victimes.