Un chauffeur de bus De Lijn reçoit 10 coups de couteaux mais termine son service

Un conducteur de bus de la compagnie flamande De Lijn, qui reliait jeudi soir Boom et Lier (en province d'Anvers), s'est fait poignarder à plusieurs reprises par un homme pendant son service. Il a néanmoins continué son travail et n'a appelé les secours qu'après avoir terminé son trajet et être arrivé au dépôt. Le parquet anversois a fait savoir vendredi qu'aucun suspect n'a encore pu être appréhendé. Les jours de la victime ne sont pas en danger et celle-ci a déjà été brièvement auditionnée.

Les faits se sont déroulés jeudi soir à hauteur de Kontich, en province anversoise. Ayant un peu d’avance sur son horaire, le conducteur De Lijn était descendu brièvement de son bus pour fumer une cigarette lorsqu’il a été attaqué par un homme au visage dissimulé qui lui a porté dix coups de couteau. Il a ensuite pris la fuite.

Le conducteur a simplement continué sa route jusque Lier, précisait Christel Minne du parquet anversois. "Il est possible qu’il ait été en état de choc. Ce n’est qu’au dépôt de Willebroek qu’il a vu qu’il avait des plaies. Des collègues ont appelé les secours". Le conducteur a ensuite été emmené à l'hôpital universitaire d’Anvers.

Les coups lui ont été portés à hauteur du cou, de l’avant-jambe droite et des bras. D’après les médecins, ces blessures ne mettent pas ses jours en danger.

Le motif de l’auteur des coups de couteau n’est pas connu. "Les circonstances exactes de l’incident ne sont pas encore claires. On n’a aucune indication sur l’identité de l’agresseur et on ne sait pas si le conducteur du bus le connait. L’auteur est encore en fuite", précisait Christel Minne.

L’enquête pour tentative de meurtre est en cours. Le bus sera inspecté et des témoins entendus. Les images des caméras de surveillance seront également analysées.