Le football amateur flamand va dorénavant mieux rapporter les cas de racisme

Le football amateur a l'intention de mieux répertorier les cas de racisme au nord du pays. C’est ce qu’a annoncé Voetbal Vlaanderen, la branche flamande de l’Union de football, dans le quotidien Het Belang van Limburg. Dès la saison prochaine, les cartons rouges ou les incidents durant les matches devront être mieux détaillés par les arbitres lors de l'élaboration de leurs rapports. 

Voetbal Vlaanderen entend mieux rapporter les cas de racisme, mais également de sexisme et d’homophobie. "Nous avons constaté que la plupart du temps, on ne rapporte que ce qui s’est passé dans les faits, par exemple un coup, mais pas ce qui a pu en être la cause", explique le secrétaire général de l’association Benny Mazur au micro de la VRT. 

Les rapports devront donc désormais être élaborés de façon plus précise. "Outre les faits, les arbitres pourront également mentionner le problème en soi, afin que le comité compétent puisse trouver la bonne approche plus rapidement", précise-t-il. "Le problème pourra ainsi également être mieux traité". 

Concrètement l’arbitre aura l’opportunité, en cas d’incident, de signaler si le fait est éventuellement d’origine raciste, où s’il y a un d’autres problèmes sous-jacents. "Le problème sera ainsi mieux cerné et cela mènera à une réaction plus juste pour les joueurs", affirme-t-il. 

D’après Benny Mazur, il est important de tenir compte du racisme dans le football amateur. "Nous venons de mener une nouvelle grande enquête. Nous n’avons pas encore une bonne vue d’ensemble, mais je peux vous dire que nous y sommes confrontés à chaque saison".