Jonas Roosens

Cinq suspects d’un spectaculaire cambriolage à Anvers renvoyés en correctionnelle

La chambre du conseil d'Anvers a décidé ce mardi du renvoi au tribunal correctionnel de cinq suspects du cambriolage d'une agence BNP Paribas Fortis à Anvers (photo), survenu le 3 février 2019, indiquent leurs avocats. Les suspects devront répondre de vol avec effraction et participation à une organisation criminelle. Les malfaiteurs avaient accédé à la salle des coffres de l'agence bancaire, située Belgiëlei à Anvers, via des tunnels qu’ils avaient creusés vers les égouts.

Trois suspects avaient été arrêtés très rapidement après le cambriolage au scénario de film. Il s’agissait d’un Géorgien, son fils et un ami de ce dernier. Le fils, âgé de 28 ans, avait été arrêté le lendemain du coup spectaculaire. La police avait établi un lien entre lui et un disque à tronçonner découvert dans le tunnel reliant aux égouts.

Son père, âgé de 46 ans, et son ami de 29 ans ont été interpellés quelques jours plus tard. Une empreinte digitale de ce dernier avait été identifiée sur un sac plastique dans un appartement au sous-sol de la Nerviërstraat d'où partait un des tunnels.

L’ami a avoué s'être rendu dans ce sous-sol mais affirme ne pas avoir vu le tunnel. Il avait aussi acheté du matériel, mais clame qu'il n'avait aucune idée que cela allait servir à braquer une banque.

Les trois hommes nient être impliqués dans le cambriolage tel qu'il s'est finalement déroulé - à savoir que les voleurs avaient creusé un tunnel depuis une habitation, pour rejoindre les égouts, via lesquels ils étaient parvenus à entrer dans la salle des coffres de la banque. Les trois suspects ne reconnaissent que quelques menus services. Le trio avait été libéré sous conditions en octobre.

Deux autres suspects sont toujours en fuite. Il s'agit d’un homme de 37 ans et d’un autre âgé de 41 ans. Le butin de l'opération n'est pas clair. Rien n'a été récupéré depuis février 2019.

Jonas Roosens