La douane belge a saisi une quantité record de cigarettes de contrefaçon

La douane a intercepté 126 millions de cigarettes de contrefaçon depuis le début de l'année. C’est une saisie record, indique le service public fédéral Finances. Ces cigarettes, dont la destination finale est inconnue, provenaient d'Asie du sud-est et représentent un montant de 65 millions d'euros en droits d'importation, d'accises et TVA éludés. Huit personnes ont été interpellées et sont actuellement interrogées.

Le 9 janvier, la douane a saisi un premier chargement de 10 millions de cigarettes dans un entrepôt de Stabroek, en province d'Anvers. Cette découverte a conduit les enquêteurs sur la piste d'autres conteneurs suspects.

"Au total, trois conteneurs ont été saisis pour un total avoisinant les 30 millions de cigarettes. Des entrepôts contenant encore environ 86 millions de cigarettes ont ensuite été découverts à Brecht (Anvers) le 16 janvier 2020", précisent les Finances.

"Il n’est pas encore clair comment ces cigarettes de contrefaçon sont entrées dans notre pays. Mais étant donné qu’une partie d’entre elles se trouvaient dans des conteneurs, il est probable qu’elles soient arrivées via le port d’Anvers", précisait Francis Adyns du ministère des Finances.

La douane mène enquête pour voir si les cigarettes étaient destinées au marché belge, ou si elles devaient encore poursuivre leur voyage. "On peut généralement le déduire grâce à la langue dans laquelle les indications figurent sur les paquets", indique Adyns. Il s’agit notamment des marques Rothmans Blue, John Player Special et em@il.

Les huit personnes interpellées dans le cadre de l'enquête sont toutes de nationalité turque. Elles sont actuellement interrogées.

En 2019, la douane belge a intercepté 174 millions de cigarettes provenant soit de la contrebande, soit de fabriques illégales de cigarettes démantelées.