Le Vlaams Belang veut de nouvelles élections et lance pour ce faire une pétition

Le président du Vlaams Belang, Tom Van Grieken, s’est adressé ce dimanche à ses partisans réunis à Genk, à l’occasion de la réception de Nouvel an du parti. Il a dans ce cadre appelé à la tenue de nouvelles élections. "L’électeur s’est clairement exprimé le 26 mai, il veut une politique plus à droite et plus flamande", a-t-il déclaré. Le président du parti flamand d’extrême droite a dans la foulée annoncé le lancement d’une pétition.

Dans une interview accordée juste avant à l’émission dominicale ‘De Zevende dag’ (VRT), Tom Van Grieken a défendu la tenue de nouvelles élections. "Si l’on croit que nous sommes tous Belges et que la Belgique est une seul et formidable pays, il faut alors faire confiance aux Belges et organiser un nouveau scrutin", a-t-il indiqué.

A l’heure actuelle, le Vlaams Belang est le seul parti à plaider en faveur de nouvelles élections fédérales. "C’est tout de même incroyable, non ?", a commenté Tom Van Grieken. "Les politiciens de ce pays ont peur des élections. C’est un peu comme des nageurs qui auraient peur de l’eau. C’est tout aussi ridicule. Les politiciens ne peuvent jamais avoir peur de l’électeur".

Tom Van Grieken en a profité pour donner le coup d'envoi d'une pétition à grande échelle en faveur de nouvelles élections, face à l'absence persistante de gouvernement fédéral. "Il faut écouter le peuple, voilà de quoi il s’agit", a-t-il encore lancé.

Notons que d’éventuelles élections ne concerneraient pas le Parlement flamand. Un nouveau scrutin fédéral pourrait toutefois mener à un renforcement de l’autonomie du nord du pays.