Eric Steffens/VRT

75 ans après la bataille des Ardennes, la "Colonne de la Libération" de retour dans la région

La "Liberation column" (Colonne de la Libération), un ensemble de véhicules militaires appartenant aux forces alliées de l’époque, a traversé les Ardennes du 17 au 21 janvier et s’est arrêté en plusieurs endroits cruciaux pour la bataille des Ardennes dans l’Est de la Belgique. Ce lundi, la colonne a fait étape à Malmedy, une ville presqu'entièrement détruite à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Nous nous sommes rendus à Malmedy ce lundi matin pour assister à l’arrivée de la "Liberation column", et je peux vous dire que le bruit d’un char qui passe à grand fracas fait toujours son effet. Il faut savoir que la ville de Malmedy, occupée par les Américains à la fin de la guerre en décembre 1944 a été bombardée trois fois, les 23, 24 et 25 décembre, par des avions américains. Une incroyable erreur dont les circonstances restent encore floues aujourd’hui, les pilotes de bombardiers auraient confondu Malmédy avec une ville allemande. Cette tragédie a causé la mort de 202 civils et de plusieurs dizaines de soldats américains.

(Lire la suite de l'article en-dessous de la photo).

Une cinquantaine de véhicules historiques, merveilleusement restaurés, provenant en partie des collections du War Heritage Institute et en partie de collectionneurs privés, ont fait étape dans des endroits symboliques de la Bataille des Ardennes, s’arrêtant devant des monuments, mémoriaux et autres musées.

Le passage à Bastogne, le 18 janvier aura été très important. Le même jour, la colonne s’est aussi arrêtée à Houffalize et à La Roche-en-Ardenne. Le 19 janvier, la colonne a fait étape en plusieurs endroits bien connus : Manhay, avec le nouveau Manhay History 44 Museum, Vielsalm, Trois-Ponts, La Gleize avec le musée December 44, et finalement Spa.

Des cérémonies ont d’ailleurs eu lieu à plusieurs de ces endroits. Ce lundi 20 janvier, c’était enfin le tour de Stavelot, Malmedy, Baugnez, Ligneuville et Saint-Vith. Le lendemain, la colonne poursuivait sa route vers Lanzerath et Butgenbach pour atteindre sa destination finale à Elsenborn, en Communauté germanophone.

(Lire la suite de l'article en-dessous de la photo).

Andreas Kockartz/VRT

Aujourd’hui encore l’intérêt est grand pour cette commémoration des 75 ans de cette bataille. De nombreux écoliers et lycéens étaient présents à Malmedy pour assister à l’arrivée des véhicules historiques. Du personnel de la Défense mais aussi de nombreux collectionneurs venus de toutes les régions de la Belgique mais aussi de France, des Pays-Bas et du Grand-Duché de Luxembourg répondaient à toutes les questions du public. Nos photos ont été prises ce lundi dans le centre historique de la ville de Malmedy.

(Lire la suite de l'article en-dessous de la photo).

Andreas Kockartz/VRT

La Bataille des Ardennes fait partie de la mémoire collective, puisqu’elle aura été la bataille la plus importante et la plus intense pour les troupes américaines durant la Seconde Guerre mondiale. Dans la région des Ardennes, la mémoire aux lourdes batailles de la libération y est d’autant plus vivante.

Le 17 décembre 1944, une unité allemande a massacré 84 prisonniers de guerre américains au carrefour de Baugnez, à proximité de la ville de Malmédy. Bien que les raisons de ces meurtres restent floues, le massacre s’est inscrit dans une série de crimes de guerre commis par la même unité au cours des jours précédents et des jours suivants. 

(Lire la suite de l'article en-dessous de la photo).

Andreas Kockartz/VRT

Après la guerre, les instigateurs présumés du massacre de Baugnez ont été jugés devant le Tribunal militaire de Dachau en 1946. Ce « procès du massacre de Malmédy » a alors porté sur l’ensemble des crimes de guerre commis par le Kampfgruppe Peiper durant la bataille des Ardennes. Plus de 70 personnes ont été traduites en justice et 43 condamnations à mort ont été prononcées, mais aucun des accusés ne sera finalement exécuté. Vingt-deux personnes seront quant à elles condamnées à la prison à vie.

 

Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT
Andreas Kockartz/VRT

Les plus consultés