Le ministre Somers reconsidère la reconnaissance d’une mosquée anversoise

Le ministre flamand des Affaires intérieures, Bart Somers (Open VLD), a annoncé ce mardi avoir entamé la procédure pouvant conduire au retrait de la reconnaissance comme association sans but lucratif (asbl) d'une mosquée anversoise (photo) fréquentée par la communauté pakistanaise, l'Antwerp Islamic Association. Selon le ministre, la procédure n’est pas liée à un extrémisme musulman, mais à un conflit interne à propos de la direction de la mosquée qui dure depuis trois ans.

L’Antwerp Islamic Association est une communauté de croyants musulmans pakistanais installée dans le quartier du Seefhoek, dans le nord d'Anvers, et reconnue comme association sans but lucratif depuis 2007. Son fonctionnement fait l'objet d'un litige entre la direction et l'imam désigné par l'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB).

Le député provincial Luc Lemmens (N-VA) a récemment adressé une lettre au ministre Bart Somers, lui demandant de clarifier la situation au sein de cette communauté en expliquant qu'elle est en crise depuis le début du conflit interne en 2016. L'asbl gérant la mosquée aurait interdit l'accès des lieux à l'imam et désigné un autre imam non reconnu par l'EMB.

La police a dû intervenir lors de discussions agitées au sein de la mosquée, a expliqué le cabinet de Bart Somers (photo) dans un communiqué. L'administration régionale des Affaires intérieures a émis un avis proposant d'entamer la procédure de reconnaissance de l'asbl.

Les différentes parties au conflit seront désormais entendues, avant que ne tombe la décision d'un éventuel retrait de la reconnaissance. Ce retrait aurait des conséquences financières, car seules les mosquées officiellement reconnues bénéficient de subsides flamandes.