Chargement lecteur vidéo ...

Les victimes d’actes de terrorisme ont encore 2 mois pour demander une aide financière

Les victimes d'actes de terrorisme ont droit à des aides financières. Elles disposent pour ce faire d'un délai de trois ans - à compter de la date à laquelle les faits sont reconnus comme actes de terrorisme - pour se faire enregistrer comme victimes. Un total de 13 attentats commis sur le sol belge, mais aussi à l'étranger, ont été officiellement reconnus comme du terrorisme en date du 15 mars 2017.

La liste comprend les attentats à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek du 22 mars 2016, l'attentat au musée juif du 24 mai 2014, les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, ainsi que l'attentat sur une plage à Sousse le 26 juin 2016. Les victimes ont jusqu'au 18 mars 2020 pour introduire leur demande d'aide financière. Les personnes ayant été blessées physiquement peuvent y prétendre, mais aussi celles qui étaient présentes au moment des faits, tout comme les parents et proches des victimes.

Les plus consultés