Nombreuses réactions racistes après le naufrage d’une embarcation de migrants à La Panne

La page Facebook de la télévision locale de Flandre occidentale Focus-WTV a été inondée ce mardi de réactions de haine envers les migrants qui ont tenté une traversée vers l’Angleterre depuis la plage de La Panne. Le président du SP.A Conner Rousseau a exprimé son dégoût et a condamné de tels propos. Il a été rejoint par le président de la N-VA Bart De Wever et les ministres Hilde Crevits (CD&V) et Bart Somers (Open VLD).

C’est le président des socialistes flamands Conner Rousseau qui a été le premier à exprimer son dégoût face à cette vague de réactions racistes envers les migrants : « La déshumanisation continue. C'est à vomir. Ce sont des gens de chair et de sang. Jusqu'où allons-nous laisser les choses aller ? Jusqu’où ? N'avons-nous rien appris du passé ? Politiciens, quelle que soit votre couleur, faites-vous entendre", a déclaré Conner Rousseau sur Twitter.

Conner Rousseau partage aussi une photo de certaines de ces réactions racistes. Elles figuraient sur la page Facebook de la chaîne régionale Focus-WTV. "Ce matin, nous avons publié sur cette page un article sur la recherche de migrants", explique Bart Coopman, chef de l'information à Focus-WTV.

"Sur Facebook, vous pouviez également poster une "réaction" à ce sujet. Nous avions partagé que nous étions "inquiets". Quelques minutes plus tard, les réactions racistes se sont succédées. Nous sommes immédiatement intervenus et avons supprimé ces réactions. Mais vous pouvez comparer notre travail de modérateur avec un château de sable que vous construisez avec votre seau sur la plage. Soudain, la mer arrive et vous ne pouvez plus rien faire vous êtes inondé".

"Après les réactions du monde politique, nous constatons que beaucoup de personnes ont commencé à condamner ces commentaires racistes. Certains nous envoient aussi des courriels exprimant leur dégoût. Nous pensons que c'est un bon signal et avons donc décidé de mettre en ligne un message dans lequel nous condamnons nous-mêmes ces propos racistes".

Le message et les photos mis en ligne par le président du SP.A, Conner Rousseau ont également été partagés par les ministres Hilde Crevits (CD&V) et Bart Somers (Open VLD).

Hilde Crevits, la ministre flamande de l'Économie et de l'Emploi, lance un appel à plus de dignité : "C'est tellement méprisable et triste. Ce n’est pas ma Flandre. Une réponse commune dépassant les partis est plus que nécessaire".

Bart Somers qui est ministre flamand en charge des Affaires intérieures et administratives, de l'Intégration et de l'Égalité des chances rejoint sa collègue : « Ne jamais s’abaisser devant l'extrémisme. La dignité de chaque être humain doit rester centrale. Au-delà des frontières des partis.

Quant au président de la N-VA, Bart De Wever, il estime que "Le mécontentement justifié à l'égard de la politique européenne d'immigration ne devrait jamais se transformer en ressentiment à l'égard des gens. Dans la nation flamande que nous voulons former ensemble, il n'y a pas de place pour le racisme".

Une enveloppe suspecte a été découverte à l'hôtel communal de Ganshoren

Une enveloppe contenant une poudre suspecte a été réceptionnée mardi après-midi vers 14h45 à l'hôtel communal de Ganshoren, selon une information de la RTBF confirmée à 16h15 par la porte-parole du parquet de Bruxelles Stéphanie Lagasse. Elle précise que les pompiers sont sur place et que la protection civile est en route.

Le courrier était adressé au bourgmestre Pierre Kompany, précise la RTBF. Il contenait une lettre de menace mais aussi des excréments et de la poudre blanche.

La police a été avisée des faits. Les mesures habituelles de confinement ont été mises en oeuvre en attendant que la protection civile puisse procéder à la décontamination des personnes et lieux exposés.