Chargement lecteur vidéo ...

Me Marc Uyttendaele : Delphine Boël est soulagée et émue

"C'est un long combat qui se termine. Il y a donc un soulagement et aussi de l'émotion. Mais cela n'apaise pas les blessures car un père lui a toujours manqué", a déclaré Me Marc Uyttendaele, à la VRT après la confirmation par l'ancien souverain Albert II qu'il est bien le père biologique de Delphine Boël. 

"Ce communiqué met fin à l'exclusion sociale dont Delphine Boël faisait l'objet" a ajouté Me Uyttendaele. Son objectif était une quête affective mais elle voulait aussi sortir de ce rôle de paria notamment sur le plan professionnel. Elle ne voulait pas que ses enfants doivent vivre avec ce fardeau."

Lundi, un peu plus d'un mois après le rejet du pourvoi en cassation du roi Albert II contre les différentes décisions de la cour d'appel de Bruxelles, ce dernier a décidé de ne plus contester sa paternité à l'égard de Delphine Boël, et de ne plus s'opposer à la demande de celle-ci d'être reconnu comme son père légal.

En mai dernier, la cour d'appel de Bruxelles avait tout d'abord donné raison à l'artiste belge, présentée depuis 1999 comme la fille illégitime d'Albert II, en établissant que Jacques Boël n'était pas son père légal.

La cour avait ensuite enjoint Albert II à se plier à un test ADN, dont les résultats, tenus secrets, devaient ensuite servir à la procédure en reconnaissance de paternité du roi Albert II que compte entamer Delphine Boël.