Nicolas Maeterlinck

Le ministre Geens chargé d’ouvrir la voie vers la formation d’un gouvernement fédéral

Alors que le roi Philippe leur avait donné, mardi dernier, une semaine supplémentaire pour parachever leur mission d’information - et notamment "vérifier certains éléments" -, les informateurs Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR) ont remis ce vendredi déjà leurs conclusions finales au souverain. Ce dernier a mis fin à leur mission royale, qui a duré plus de 7 semaines, et a immédiatement chargé le ministre de la Justice et vice-Premier ministre Koen Geens (CD&V, photo) de "prendre les initiatives nécessaires permettant la mise en place d’un gouvernement de plein exercice". Geens fera rapport au Roi le 10 février.

Selon le communiqué du Palais, le Roi a constaté que "les discussions entre partis n'ont pas encore permis de former une coalition soutenue par une majorité parlementaire". Le vice-Premier ministre et ministre de la Justice est envoyé en mission sans se voir confier de titre particulier.

Koen Geens (CD&V) est arrivé ce vendredi soir au Palais royal, quelques minutes après que le roi Philippe ait déchargé de leur mission les informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) qui lui avaient remis leurs conclusions finales.

Les deux informateurs avaient vu leur mission royale prolongée mardi, jusqu'au 4 février. Ils l’avaient entamée le 10 décembre. Leur prolongation en début de semaine avait surpris, alors que les discussions préalables à la formation d'un gouvernement fédéral semblaient dans l'impasse. Coens et Bouchez tentaient en vain de trouver un terrain d'entente entre les deux plus grandes formations du pays, le PS et la N-VA.

Jeudi, lors des vœux de Nouvel An aux corps constitués de la nation, le roi Philippe avait exhorté les responsables politiques à laisser tomber les exclusives des uns vis-à-vis des autres. Les observateurs scrutaient donc les grilles du Palais vendredi soir, dans la perspective de voir surgir l'une ou l'autre personnalité de rang.

"Mission ouverte"

Koen Geens a indiqué que le Roi lui a donné une mission "ouverte" et qu’il a l’intention de prendre contact avec des représentants de tous les partis politiques. "J’espère bénéficier de leur confiance".

Le ministre de la Justice affirme vouloir mener sa mission en toute discrétion.

Le roi Philippe (à g.) et le ministre Koen Geens