AFP or licensors

Les Belges présents à Wuhan seront rapatriés dimanche, vers Melsbroek

Neuf Belges et trois proches actuellement confinés à Wuhan ont sollicité un rapatriement vers la Belgique. C’est ce qu’a indiqué ce vendredi le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin. Lors d'une conférence de presse tenue avec la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, Philippe Goffin a confirmé que les Belges seront de retour dimanche soir sur le territoire national. Le vol d’évacuation, transportant 53 personnes, atterrira à Melsbroek. Les Belges seront ensuite placés en quarantaine à l’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek pendant 14 jours.

L'avion français affrété pour l'occasion décollera vendredi soir, à 22h, de l'aéroport Roissy-Charles de Gaule, près de Paris. Une fois arrivé à Wuhan en Chine, il embarquera plusieurs dizaines de personnes, parmi lesquelles les neuf Belges - accompagnés de trois de leurs proches - qui ont émis le souhait de rentrer au pays.

L'avion prendra ensuite la direction d'Istres, près de Marseille, où débarqueront les citoyens français ainsi que d'autres ressortissants européens. Puis, il redécollera en direction de l'aéroport de Melsbroek (Brabant flamand), emmenant avec lui les Belges accompagnés de 11 Danois, 23 Néerlandais, cinq Tchèques et deux Slovaques.

Ces derniers seront alors directement pris en charge par les autorités diplomatiques de leur pays respectif, qui s'occuperont de les amener à bon port, chez eux.

Quatorze jours de quarantaine à l’hôpital militaire

Les Belges ainsi rapatriés seront transférés à l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek (Brabant flamand) dès leur arrivée à Melsbroek, en transport spécial. Ils y seront ensuite placés en quarantaine pendant 14 jours, précisait la ministre de la Santé Maggie De Block (photo ci-dessous). Elle souligne qu’il s’agit de Belges qui ne sont à priori pas malades, mais la mesure est une prévention.

"Nous disposons de l'hôpital militaire où nous pouvons garder les gens en quarantaine et où ils resteront pendant 14 jours selon les dernières directives de l'Organisation mondiale de la santé", avait expliqué Maggie De Block jeudi soir. S'ils devaient s'avérer/tomber malades, ils seront conduits à l'hôpital Saint-Pierre, spécialisé dans l'accueil de ce type de patients, où ils pourront être soignés.

Nicolas Maeterlinck