Foto: Lineas

Coronavirus : Volvo interrompt la liaison ferroviaire entre Gand et la ville chinoise de Xi’an

Le groupe automobile Volvo a interrompu la liaison ferroviaire entre la ville chinoise de Xi'an et Gand par mesure de sécurité suite au coronavirus. Cela signifie que plus un seul train transportant des voitures en provenance de Chine ne part en direction de Gand. Inversement, c'est encore possible pour l'instant.

Depuis le milieu de l'année dernière, Volvo dispose d'une liaison ferroviaire directe entre le port de Gand et la ville chinoise de Xi'an pour transporter ses voitures. Le groupe l'utilise deux fois par semaine. La production dans les usines chinoises ayant été arrêtée pour le moment par mesure de sécurité en raison du coronavirus, les trains en provenance de Chine ne sont plus autorisés à circuler. "Le groupe Volvo a décidé cela", explique Barbara Blomme de Volvo Cars Gent. "Pour l'instant, les trains continueront à circuler dans l'autre sens, de Gand vers la Chine, avec une escale en Pologne, où les voitures peuvent être stockées temporairement. Cette escale est nécessaire au cas où il ne serait pas possible de continuer vers la Chine.

Qu'en est-il du personnel belge en Chine ?

Le constructeur automobile suit les consignes de l'Organisation mondiale de la santé : "Pour l'instant, nos collaborateurs ne sont pas autorisés à prendre l'avion pour se rendre en Chine et en revenir. Tous les voyages d'affaires prévus ont été annulés pour le moment". Les collègues chinois et étrangers ont également reçu pour instruction de ne pas prendre de vols à l'intérieur de la Chine elle-même. "Nous avons beaucoup de personnel dans les usines chinoises et il y a beaucoup de déplacements au sein de l'entreprise. Il y a aussi des Belges qui séjournent occasionnellement en Chine pour y travailler".

Aucun problèmes pour l’usine gantoise

Pour l'instant, il n'y a pas de problème pour la filiale gantoise de Volvo. "Volvo Gent continue de produire comme d'habitude". On conseille aux personnes qui sont revenues de Chine de travailler chez elles pendant deux semaines. "Donc elles sont en fait placés dans une sorte de quarantaine."