BORDIGNON V._BELGIAN DEFENSE

Coronavirus : le premier Belge infecté est originaire de Flandre occidentale

La télévision régionale Focus-WTV et le journal Krant van West-Vlaanderen révélaient mardi soir que le patient infecté par le coronavirus, qui a été rapatrié dimanche soir en Belgique depuis Wuhan avec 8 autres Belges, est un homme quinquagénaire originaire de Flandre occidentale. Il est actuellement en parfaite santé et ne présente aucun symptôme de la maladie. Il a été placé en quarantaine à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles pour deux semaines.

Selon les deux médias locaux, l'homme travaille pour LVD Group, un industriel basé à Gullegem (Flandre occidentale). Il a été engagé pendant plus de cinq ans dans une branche chinoise de l'entreprise.

L'usine à laquelle il était affecté, qui emploie 1.100 personnes et qui est désormais obligée de fermer, se trouve à plus de 120 kilomètres de Wuhan, le foyer principal de l'épidémie qui sévit actuellement en Chine. Il avait été rapatrié à sa demande dimanche avec 8 autres Belges, vers l’aéroport militaire de Melsbroek.

Il a été transféré de l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek, où les huit autres Belges poursuivent leur quarantaine, vers l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles, qui centralise le traitement des éventuels patients infectés au coronavirus. Il a été placé en quarantaine pour 14 jours complets, mais ne présente actuellement aucun symptôme et dit se sentir bien.

Les tests effectués sur les autres ressortissants belges restent actuellement tous négatifs. Ils semble donc qu’ils n’aient pas été infectés. Parmi eux se trouve Leen Vervaeke, correspondante en Chine de la VRT. "Nous avons eu une conversation avec les médecins, qui nous ont expliqué que le danger d’infection était minimal. Pendant le vol d’évacuation de Chine, de nombreuses mesures de précaution ont été prises : tout le monde portait un masque et nous nous sommes souvent désinfecté les mains. Ils nous ont surtout dit que nous ne devions pas nous inquiéter", racontait Leen Vervaeke ce mercredi matin dans l’émission "De ochtend" (Radio 1).

La VUB met en ligne un calculateur de risque d'infection

Le département de médecine générale et de soins chroniques de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), l’Université Libre néerlandophone de Bruxelles, a lancé mardi un questionnaire en ligne qui permet à chacun, sur base d'une série de questions relatives aux symptômes de la maladie, d'évaluer la probabilité d'être infecté par le virus 2019-nCoV.

Le test a pour vocation d'éclaircir la situation personnelle de chacun, d'apporter des conseils et surtout d’éviter que les citoyens ne s'inquiètent inutilement. Le questionnaire est disponible à l'adresse coronavirustest.be.

Le test en ligne comprend 14 questions destinées à évaluer la probabilité de porter le virus et donne des informations adéquates sur les actions à entreprendre en cas de résultat inquiétant. Les concepteurs signalent néanmoins que les conseil reçus via ce site ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation chez un médecin. "Nous pensons qu'en marge du premier cas de coronavirus en Belgique, les prestataires de soins se verront fortement sollicités. Ce test permet aux gens de prendre la bonne décision et de réduire ainsi la charge de travail des médecins", explique le chef du projet.

Le questionnaire, disponible en français, néerlandais, allemand, anglais, espagnol et vietnamien, a été élaboré selon les directives du gouvernement et de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il sera constamment actualisé en fonction de l'évolution de la situation.