Chanel

Angèle inspire aussi la maison Chanel

L’auteur-compositrice et interprète bruxelloise de 24 ans est devenue l’un des nouveaux visages du grand couturier français. Elle prête ses traits à une nouvelle collection de lunettes de soleil Chanel, aux côtés notamment du chanteur américain Pharrell Williams. D’après la sociologue de la mode Aurélie Van de Peer, c’est une idée "très intelligente de l’illustre marque de mode", qui profite tant à la maison française qu’à l’artiste uccloise. "Angèle attire un public que Chanel ne parviendrait sinon jamais à atteindre".

Ce n’est pas vraiment une surprise qu’Angèle ait été choisie comme l’un des visages pour porter la nouvelle collection de lunettes de soleil de Chanel. La compositrice de chanson française et musique pop, fille du chanteur bruxellois Marka et de la comédienne Laurence Bibot et sœur du rappeur Roméo Elvis, était déjà de longue date "chez elle" chez Chanel.

En décembre dernier, lors du spectacle Métiers d’Art de Chanel, Angèle était assise à côté de Kristen Stewart et Lily-Rose Depp, qui ont toutes deux aussi déjà été modèles pour la grande marque française.

Angèle au festival Pukkelpop en 2018
©CPU - Ymke Dirikx

Une Bruxelloise en très bonne compagnie

Angèle n’est pas le seul visage choisi par Chanel pour sa nouvelle collection de lunettes. Deux autres visages sont américains : le chanteur Pharrell Williams et l’actrice Margaret Qualley, qui a joué dans le film "Once upon a time…in Hollywood". Les deux autres sont des célébrités françaises : le chanteur Sébastien Tellier et l’actrice Isabelle Adjani.

Il n’est pas étonnant que Chanel choisisse des modèles français, en raison de son identité française très prononcée. Le choix d’égéries américaines ne surprend pas non plus, Chanel optant assez souvent pour des chanteurs ou acteurs anglo-saxons connus, à la renommée internationale. Pour preuve, la Britannique Keira Knightley pour le spot publicitaire pour Coco Mademoiselle.

Mais le choix d’une artiste belge est plus inattendu. Angèle Van Laeken - tout simplement Angèle à la scène - est connue (en France également) pour son style typiquement bruxellois, alternatif, alors que Chanel respire l’élégance classique. La marque française créée en 1910 par Coco Chanel souhaiterait-elle attirer un nouveau public ?

D’après la sociologue flamande de la mode Aurélie Van de Peer, le choix de l’artiste belge est une situation qui profite tant à Chanel qu’à Angèle. "Soyons honnête : Angèle attire avant tout un public que Chanel ne parviendrait jamais à atteindre sans elle. Un public qui ne s’intéresserait pas à une marque classique telle que Chanel".

"Les maisons de mode classiques cherchent assez souvent les artistes qui sont en vogue. Une artiste telle qu’Angèle sent nettement mieux que Chanel ce qui est actuel dans les domaines artistique, créatif et de société", estime Van de Peer. "Cela confère à Chanel une certaine crédibilité, que la marque ne possédait pas auprès d’un certain groupe de consommateurs".