La visite que Jan Jambon compte rendre à Viktor Orban soulève des critiques

Le ministre-président flamand Jan Jambon (photo archives) se rendra à Budapest la semaine prochaine pour le finissage de l'exposition "Rubens, Van Dyck and the Splendour of Flemish Painting". Mais il projette aussi de rencontrer mercredi prochain le Premier ministre hongrois Viktor Orban. L’opposition Groen et SP.A y voit un très mauvais signal.

Jan Jambon se rendra en Hongrie dans le cadre d'une visite culturelle, avec un volet économique et politique. L'objectif principal de ce déplacement est l'exposition sur les maîtres flamands montée à Budapest, mais Jan Jambon profitera de sa visite pour avoir également un entretien avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

"En tant que ministre-président, l'intention est d'établir des contacts qui pourraient être utiles pour la Flandre", a fait savoir le cabinet Jambon, mercredi soir. "Mais ce contact n'est pas une question de politique de parti ou d'idéologie", selon le cabinet Jambon.

Un jour plus tard, Jan Jambon se rendra en République tchèque, où il rencontrera également plusieurs membres du gouvernement.

Remous

Viktor Orban est depuis des années sous pression de ses partenaires européens pour ses atteintes à l'Etat de droit ou la liberté de la presse. Ce déplacement reste en tout cas en travers de la gorge de l'opposition de gauche en Flandre.

Pour Hannelore Goeman, cheffe de groupe socialiste SP.A au Parlement flamand, Jan Jambon va ainsi partager le café "avec un homme qui entrave la liberté de la presse, qui décrit les migrants comme un poison, qui mine l'Etat de droit, qui intimide les ONG et qui est soupçonné de corruption".

Pour Jeremie Vaneeckhout (Groen), qui rappelle les différentes résolutions du Parlement européen dénonçant les atteintes à l'Etat de droit en Hongrie, ce voyage est une forme de "reconnaissance déplacée" de Viktor Orban (photo).

AFP or licensors

Les plus consultés