The Guardian trouve le quartier universitaire d'Ixelles l’un des "plus cools" d'Europe

Le quartier universitaire d'Ixelles, situé à proximité de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) et du cimetière de cette commune bruxelloise, figure à la deuxième place d'un classement des dix quartiers "les plus cools" d'Europe établi par le quotidien britannique The Guardian. Seul celui de Järntorget/Långgatorna à Göteborg (Suède) le devance. On y retrouve aussi El Cabanyal à Valence (Espagne) en 3e place, devant Bomfin à Porto (Portugal) et Neukölln à Berlin (Allemagne). L’une des raisons de cette appréciation du quartier universitaire bruxellois semble être le fait qu’il est jusqu’ici peu fréquenté par les touristes.

The Guardian a sélectionné au total dix quartiers moins touristiques permettant de "réellement entrer dans la peau" des grandes villes européennes. La commune d’Ixelles est d’ailleurs appréciée par la population bruxelloise pour la diversité de ses habitants, ses artistes, ses cafés et restaurants populaires. Le quartier autour des universités libres francophone et néerlandophone (VUB) de Bruxelles se distingue par sa population estudiantine (notamment dans des logements étudiants), venue des quatre coins du monde.

Le détail n’a pas échappé au journal britannique The Guardian, qui qualifie ce quartier de deuxième "plus cool" d’Europe. La journaliste britannique qui a investigué décrit le quartier universitaire d'Ixelles comme bien desservi par les transport en commun mais pourtant peu fréquenté par les circuits touristiques.

"Il compte autant de personnes âgées que de jeunes professionnels à la recherche de bars et de boutiques. Vous êtes autant susceptible de vous retrouver en train de parler à un nouvel arrivant d'Afrique, ouvrant le restaurant de ses rêves, qu'à un propriétaire de bar belge septuagénaire."

VRT/UNe

La population étudiante y a attiré de nouveaux talents et des investissements ces dernières années, l'ULB et la VUB - les deux principales universités de la capitale - se trouvant à proximité immédiate. The Guardian relève aussi le projet See U d'occupation temporaire des anciennes casernes de gendarmerie Fritz Tousaint, à deux pas de la gare d'Etterbeek et de nombreux arrêts de bus et de tram, qui accueille des petites entreprises durables, dont le premier café bruxellois adapté aux poussettes, un cinéma, un vélodrome et un marché bio hebdomadaire.

Tous ces endroits "branchés" avoisinent le cimetière d’Ixelles (parfois appelé affectueusement "cimdix" par les habitants), qui est l’un des plus importants de Belgique par le patrimoine funéraire qu’il contient et le nombre importants de personnalités artistiques, scientifiques, politiques et militaires qui y reposent.

Parmi eux, la danseuse et chorégraphe Akarova (1904-1999), Jules Bordet (1870-1961) Prix Nobel de Médecine, l’artiste surréaliste Marcel Broodthaers (1924-1976), l’écrivain Charles De Coster (1827-1879), l’architecte Victor Horta (1861-1947), le général français Georges Boulanger (1837-1891), l’homme d’Etat Paul Hymans (1865-1941), le savant et entrepreneur Ernest Solvay (1838-1922), le violoniste virtuose Eugène Ysaye, le ministre d’Etat Roger Lallemand (1932-2016) et Stéphanie de Windisch-Graetz (1939-2019) princesse, photographe et peintre. Pour n’en citer que quelques-uns.

VRT/UNe