Dès ce mardi, un menu à option pour les numéros d’urgence

Qu'on appelle les numéros d'urgence 112 ou 101, un menu permettra dès ce mardi de choisir entre une aide des pompiers, d'une ambulance ou de la police. Le service public fédéral Intérieur précise que pour les pompiers ou l'ambulance, il faudra taper 1. Pour la police, ce sera le 2. Un opérateur répondra même si la personne se trompe ou ne choisit rien. La Belgique introduit cette nouveauté à l'occasion de la journée européenne du 112, ce mardi 11/2.

"L'introduction du nouveau menu à option a pour objectif de fournir encore plus rapidement une aide appropriée aux personnes qui en ont besoin", explique le ministre de la Sécurité et de l'Intérieur Pieter De Crem.

En Belgique, le 112 permet d'obtenir l'aide d'une ambulance ou des pompiers et le 101 celle de la police. Les deux centrales sont différentes et leurs processus ne sont pas les mêmes. Le nouveau menu facilite le choix et permet d'éviter les transferts d'appels entre les deux numéros, ce qui pouvait retarder l'intervention des secours.

Le menu à option a été testé comme projet pilote entre le 1er octobre 2018 et le 17 janvier 2019 dans les provinces de Namur et de Flandre occidentale, précise Pieter De Crem. Selon le ministre, cette technologie permet de diminuer le nombre d'appels inutiles, comme des appels de poche ou des appels malveillants.

Plus de 50.000 appels sur la ligne 1722 depuis samedi soir

En pleine tempête Ciara, le numéro 1722 - mis en place par le service public fédéral Intérieur pour les interventions non urgentes des pompiers - a reçu 50.185 appels, indiquait le service public fédéral lundi vers 14h. Activé samedi à 19h, le service devait rester actif jusqu'à plusieurs heures après la fin des intempéries.

Les appels ont principalement concerné des arbres renversés et des dégâts de toiture mais aussi des objets sur les voies et des inondations. Il s'agit aussi d'appels de personnes qui ont essayé plusieurs fois sans entrer immédiatement en contact avec la centrale. Le nombre d'appels n'est donc pas identique au nombre d'interventions, soulignait le service public.

Activée pour laisser libre le numéro d'urgence 112 pour des cas où la vie d'une personne est potentiellement en danger, la ligne 1722 prouve une nouvelle fois son efficacité, selon le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem. "Etant donné que les lignes 112 sont restées libres, il a été possible de réagir très rapidement dans la province de Flandre orientale lors d'un appel pour une attaque cérébrale et dans la province de Flandre occidentale pour une perte de conscience et deux incendies", a noté le ministre lundi après-midi.

Radio 2

Les plus consultés