Les souverains belges en voyage de travail à New York

Le roi Philippe et la reine Mathilde (photo) se sont envolés lundi après-midi de la base de Melsbroek à destination de New York. Le souverain s'exprimera mercredi à la tribune des Nations Unies à l'occasion de la présidence belge du Conseil de sécurité. Pendant les 50 heures que les souverains resteront à New York, ils assisteront aussi à un spectacle à Broadway, aux accents belges.

L'avion du gouvernement a décollé lundi après-midi de Melsbroek. A son bord, outre le couple royal, 18 journalistes ainsi que 31 musiciens de la Chapelle musicale Reine Elisabeth. Ces derniers, parmi lesquels figure notamment le violoniste Lorenzo Gatto (qui avait été 2e lauréat au Concours international Reine Elisabeth de violon en 2009), donneront ce mardi soir un concert dans la somptueuse Morgan Library, en plein cœur de Manhattan.

Le Roi et la Reine se rendront auparavant, dans l'après-midi, au mémorial de l'attentat du 11 septembre 2001. Ils y seront accompagnés de quatre policiers belges qui étaient en première ligne lors de l’attentat du 22 mars 2016 au métro Maelbeek de Bruxelles.

Le lendemain, le souverain rejoindra le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin aux Nations Unies, dont le Conseil de sécurité est présidé par la Belgique durant le mois de février. Le roi Philippe et le chef de la diplomatie belge évoqueront à la tribune le thème de la protection des enfants dans les conflits armés, celui du soutien aux nouvelles démocraties, mais aussi la coopération entre les Nations Unies et l’Union européenne.

Dans la foulée, à l'occasion de la journée internationale dédiée à la problématique des enfants dans les conflits armés, le couple royal visitera une exposition photographique consacrée au sort des enfants enlevés dans les années nonante par l'Armée de résistance du Seigneur, en Afrique centrale.

Les souverains achèveront leur séjour new-yorkais par un passage par le prestigieux Broadway Theatre, où une version de la comédie musicale "West Side Story" est à l'affiche. Celle-ci a cependant la particularité d'avoir une belle touche belge, puisque Ivo van Hove (photo) et Anne Teresa De Keersmaeker en assurant respectivement la direction et la chorégraphie.

AFP or licensors

Les plus consultés