Telenet et DGP Media veulent lancer ensemble un "Netflix flamand", la VRT "ouverte à une collaboration" 

DPG Media (Medialaan et De Persgroep Publishing) et Telenet comptent lancer, via une co-entreprise, une offre complète de streaming avec "des contenus locaux et internationaux", indiquent les deux groupes mercredi. La VRT s'est dit "ouverte à une collaboration" avec la plate-forme de streaming que DPG Media et Telenet veulent mettre en place. Le gouvernement flamand espérait bien que la chaîne publique flamande collabore au projet. 

Le lancement est espéré pour l'automne 2020. Ils se disent ouverts, sur le plan du contenu, à une collaboration avec d'autres acteurs flamands, comme la VRT.

"Les services de streaming payants internationaux, qui découvrent de plus en plus le marché flamand, mettent l'écosystème médiatique flamand sous pression", justifient les deux entreprises. "Il s'agit d'un marché à croissance rapide qui offre aussi du potentiel pour des acteurs capables de se distinguer avec une solide offre locale combinée aux films et séries étrangers."
DPG Media et Telenet soulignent qu'elles disposent déjà de plusieurs atouts pour déployer ce service: notamment d'un large éventail de chaînes de télévision populaires en Flandre et qui proposent principalement des programmes produits localement. "En regroupant les contenus de DPG Media (avec notamment des fictions flamandes) et les contenus locaux et internationaux de Telenet (avec entre autres SBS/Woestijnvis/Play), nous obtenons une offre unique pour le spectateur", se targuent-elles.

La plate-forme entrera ainsi en concurrence avec les géants que sont Netflix et Amazon Prime. "Nous allons proposer du contenu international, mais avec du contenu flamand comme fer de lance", a ajouté Kris Vervaet, directeur général de DPG. "Nous sommes en concurrence avec les services internationaux de streaming, mais nous avons l'avantage d'avoir public incroyablement fidèle en Flandre", a-t-il dit.

La nouvelle entreprise sera une société juridiquement distincte avec comme actionnaires DPG Media et Telenet. Les deux actionnaires entreront pour 50% dans le capital de la co-entreprise. La nouvelle collaboration va maintenant être soumise à l'autorité de la concurrence.
"Pas seulement nous, les partenaires et les clients, mais tout le paysage médiatique en tirera les bénéfices. Nous sommes dans une nouvelle ère pour les médias flamands. C'est la plus grande avancée depuis l'introduction de la télévision digitale", a déclaré le CEO de Telenet John Porter.

Selon les deux dirigeants d'entreprise, des discussions positives ont déjà eu lieu avec la VRT à propos de la nouvelle plate-forme. La chaîne publique flamande a d'ailleurs réagi vendredi matin, se disant "ouverte à une collaboration".

Le prix de l'abonnement n'a pas encore précisément été fixé, mais il sera "un peu comparable à celui des formules Play en Play More en ce moment", a noté Jeroen Bronselaer, directeur commercial de Telenet.