A Bruxelles, 8 écoles flamandes sur 10 recèlent de l’amiante

A Bruxelles, pas moins de 8 écoles de la communauté flamande sur 10 recèlent de l’amiante. C’est ce qui ressort d’un tour de table réalisé par l’agence de presse Belga. Les établissements concernés demandent davantage de soutien de la part des autorités pour les aider à se débarrasser de ce produit dangereux pour la santé.

L’amiante a été utilisée jusque fin des années 90 comme matériau de construction. Depuis, le produit a été interdit car il s’est révélé être cancérigène. On en trouve pourtant encore dans de nombreux anciens bâtiments, dont des écoles.

"Il n’existe pas de plan établi pour la suppression de l’amiante. En cas de risque, une intervention est toutefois immédiatement menée", indique la porte-parole de l’enseignement flamand à Bruxelles, Karin Struys.

"Nous ne bénéficions hélas pas de soutien financier supplémentaire de la part des autorités flamandes, alors que les écoles en Flandre en obtiennent", souligne-t-elle. "Il serait donc bon que Bruxelles Environnement donnent des subsides supplémentaires aux écoles de la communauté flamande", conclut-elle.