Chargement lecteur vidéo ...

Paul Magnette estime qu’un mariage forcé entre PS et N-VA est voué à l’échec

"Les réunions avec la N-VA pour former un gouvernement fédéral ne mènent à rien. J’en ai marre", déclarait ce vendredi matin le président du parti socialiste Paul Magnette sur les antennes de nos collègues de la RTBF et dans la presse écrite. "A titre personnel, négocier avec des nationalistes avec lesquels nous n'avons rien à voir, cela devient un vrai supplice", indiquait le Carolorégien, ajoutant qu’il n’avait pas peur d’éventuelles nouvelles élections.

A quoi le président de la N-VA, Bart De Wever, a répondu : "Nous prenons acte du diktat du PS. Le 3e parti du pays pense pouvoir dicter sa loi à tout le monde et mener des négociations dans les médias. Contrairement à ce que souhaite l'électeur flamand, il veut un gouvernement le plus à gauche possible, sans majorité en Flandre. Le PS veut même provoquer des élections, dans l'unique espoir d'affaiblir la N-VA et de se renforcer".

Les plus consultés