Chargement lecteur vidéo ...

Incidents lors de la remise des Ultima's, Jan Jambon se fait à nouveau huer

Les Ultima's 2019, les prix flamands de la Culture ont été remis mardi soir au Concertgebouw de Bruges. Cela ne s'est pas fait sans incidents. L'artiste Luc Tuymans, qui a remporté le prix le plus prestigieux n’était pas présent et a décidé de reverser le montant reçu au projet pour les jeunes "Let's go Urban". Le lauréat du prix des arts visuels Walter Swennen a lui remis son prix au parti politique PVDA. Quant au ministre président flamand Jan Jambon (N-VA) – qui est aussi ministre de la Culture – il a été accueilli par des huées et des tomates. Le monde de la culture est en colère contre les économies décidées par le gouvernement flamand dans ce secteur.

Les économies imposées au secteur culturel en Flandre ont marqué la cérémonie de remise des Ultima’s. Les subsides ont en effet été rabotés de 8,47 millions d'euros à 3,39 millions d'euros au nord du pays.

Selon le ministre flamande de la Culture, Jan Jambon, les points forts de la culture flamande doivent en effet être développés avec "de nouveaux accents et une répartition de l'argent judicieuse". Cependant durant sa courte allocution à la fin de la cérémonie, Jan Jambon a été hué par plusieurs participants.

En réponse aux questions critiques de l’animateur de la soirée Marcel Vanthilt, le ministre Jambon a calmement répondu que des économies devaient être réalisées dans tous les secteurs, y compris pour répondre aux besoins d'autres ministères tels que l'éducation et les soins de santé. Il a souligné que sa politique culturelle confirmait la politique existante et le soutient l'innovation. Aucune distinction n'est faite non plus, selon lui, entre les secteurs public et privé : les deux secteurs sont soutenus, a estimé le ministre.

Certains lauréats récompensés n'ont pas épargné le ministre et son gouvernement lors de leurs discours de remerciements, regrettant les coupes dans les subsides. Ainsi l'artiste Walter Swennen, qui n'était pas présent, a notamment fait savoir "son aversion pour ce genre de prix et subsides" dans une lettre de remerciement, et a annoncé reverser les 10.000 euros assortis à sa récompense au parti PTB/PVDA, seul selon lui à ne pas participer à la division du pays.  

Notons que le ministre Jambon s'était déjà fait huer alors qu'il remettait le prix du "Hit de l'année" à la chanteuse Angèle lors des MIA'S les Music Industry Awards au début du mois.

(lire la suite de l'article en-dessous de la photo de Luc Tuymans)

Franky Verdickt

Luc Tuymans, l'un des artistes peintres belges contemporains les plus en vue sur la scène artistique internationale, a reçu le prix le plus prestigieux "Algemene Culturele Verdienste". Il compte reverser le montant de 20.000 euros à l'association "Let's Go Urban", dont deux jeunes membres ont représenté l'artiste absent sur scène mardi pour recevoir le prix.

Les autres lauréats des Ultima's

Pour le reste, soulignons que le jury des Ultima’s avait choisi de récompenser des lauréats qui mettent l'accent sur la diversité et de nombreux projets socio-culturels.

L'Ultima des Lettres : Rachida Lamrabet

Franky Verdickt

C’est l’écrivaine et juriste Rachida Lamrabet qui a obtenu l’"Ultima des lettres". Selon le jury, l'écrivaine d’origine marocaine occupe une place unique dans la littérature flamande. Elle écrit des pièces de théâtre, des essais, des romans et des nouvelles. Son dernier roman, " "Vertel het iemand" (Dis-le à quelqu’un), raconte l'histoire d'un jeune dessinateur franco-marocain qui a été envoyé au front pendant la Première Guerre Mondiale. Comme juriste Rachida Lamrabet a travaillé pendant 16 ans pour Unia, l’institution interfédérale de lutte contre le racisme et la discrimination.

Franky Verdickt

L’Ultima du Film : Emma De Swaef et à Marc James Roels

L’Ultima du film a été attribué à Emma De Swaef et à Marc James Roels pour leurs films d’animation. Ils avaient notamment réalisé "Ce magnifique gâteau !" un court métrage d’animation sur le passé colonial de notre pays, leur film avait été présenté en avant-Première au Festival de Cannes en 2018.

Franky Verdickt

L’Ultima de la Musique : "De Centrale"

Le prix flamand de la musique n’a pas été décerné à un musicien, mais à une organisation, plus précisément au centre musical "De Centrale" à Gand. "De Centrale" donne la parole à des musiciens d'origines différentes. De Centrale organise également des ateliers de musique et des cours et accueille aussi une école de musique du monde.

Franky Verdickt

L'Ultima du travail socioculturel pour adultes : Humain vzw

L'asbl "Humain" a été fondée en 2016 par un groupe de bénévoles qui ont aidé les milliers de réfugiés bloqués près de Dunkerque, dans le nord de la France. Quatre ans plus tard, l'organisation est toujours active. Elle ne se contente pas de soutenir les personnes dans le besoin, mais lutte également pour l'égalité et les droits de l'homme et tente de corriger l'image négative des réfugiés.

Franky Verdickt

L'Ultima de l’Entrepreneuriat culturel: Allez Chantez !

Allez Chantez ! rassemble les gens pour chanter. Annelore Camps et Laila De Bruyne ont imaginé ce concept à partir de la conviction que chanter ensemble est un moyen ancien de renforcer l'insouciance et l'unité. En cinq ans, plus de 15 000 personnes ont participé à ces moments de chant collectif.

Les plus consultés