Les libéraux Patrick Dewael et Sabine Laruelle désignés pour une nouvelle mission royale

Le roi a chargé mercredi soir Patrick Dewael (Open Vld) et Sabine Laruelle (MR), respectivement président de la Chambre et du Sénat, de "prendre les contacts politiques nécessaires" en vue de former un gouvernement. Ils feront rapport au roi le 9 mars au plus tard.

Dans un communiqué, le Palais a confirmé que le roi Philippe a reçu en audience mercredi soir les deux présidents d'assemblées fédérales. "Le roi leur a demandé de prendre les contacts politiques nécessaires permettant la mise en place d'un gouvernement de plein exercice. Ils ont accepté cette mission, et feront rapport au roi au plus tard le 9 mars".

"Une situation très sérieuse"

"A l’heure actuelle, la situation est très sérieuse", a commenté le journaliste politique de la VRT, Pieterjan De Smedt. "Pour le moment, rien ne montre que l’un ou l’autre gouvernement peut être formé. La crise politique est si profonde que le Palais a choisi de laisser le calme revenir".

"La tâche de Sabine Laruelle et Patrick Dewaele ne sera pas facile, car la situation est très complexe, pour le roi également", poursuit-il. 

Eviter absolument des élections

Le seul point sur lequel les partis semblent majoritairement être d’accord, c’est sur l’éviction d’un retour aux urnes. "Malgré la gravité de la situation, la plupart des partis veulent absolument éviter de nouvelles élections. Ils craignent clairement que si l’électeur devait retourner voter, il serait particulièrement en colère et sanctionnerait les principaux partis", remarque Pieterjan De Smedt. 

"En bref, les partis ne trouvent pas d’accord, ne sont pas sur la même longueur d’onde, mais veulent malgré tout continuer d’essayer de former tôt ou tard un gouvernement. C’est ce que le roi veut aussi, et c’est pourquoi il désire calmer le jeu en donnant une chance à ces deux nouveaux responsables politiques", conclut le journaliste.  

Une liste de missionnaires qui s’allonge

Patrick Dewael et Sabine Laruelle sont les sixièmes chargés de mission royale depuis les élections du 26 mai dernier. Celles-ci avaient commencé dès l'été avec le tandem Didier Reynders (MR) - Johan Vande Lanotte (SP.A), suivi du duo Rudy Demotte (PS) - Geert Bourgeois (N-VA).

Ces derniers avaient passé la main à l'automne à Paul Magnette (PS), suivi par après par le couple Georges-Louis Bouchez (MR) - Joachim Coens (CD&V). Ces derniers furent relevés par Koen Geens (CD&V) qui a donné sa démission vendredi dernier.

Une première pour une femme

La présidente du Sénat Sabine Laruelle qui s’est vue confier cette mission royale est la première femme à se voir déléguer une telle tâche depuis la fondation de la Belgique. Le MR reçoit ainsi sa troisième mission royale depuis les élections de mai dernier après Didier Reynders et Georges-Louis Bouchez. Le précédent chargé de mission Koen Geens avait confié vendredi dernier avoir voulu travailler autour d'un axe central composé du MR et du CD&V. La nomination de Sabine Laruelle semble confirmer cette place octroyée aux libéraux francophones.

Parick Dewael fait quant à lui figure de sage au sein du monde politique belge. Il avait marqué les esprits en juin dernier lorsqu'il avait procédé à l'installation de la nouvelle assemblée depuis son banc de parlementaire, évitant que le député d'extrême-droite Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) monte à la tribune présidentielle. Son élection au perchoir de la Chambre avait été soutenue par tous les groupes politiques, à l'exception de la N-VA et du Vlaams Belang. 

Les plus consultés