"Nous sommes tous responsables de l’immobilité politique de la Belgique"

Invité mercredi soir sur le plateau de l’émission ‘De Afspraak’ (VRT), le professeur et expert en droit du travail, Marc De Vos, a qualifié l’immobilité politique que connaît notre pays de "responsabilité collective". A ses yeux, il règne en Belgique "un manque effarant de patriotisme démocratique".

Marc De Vos est venu présenté son nouvel ouvrage, intitulé "Beter is niet genoeg" (Mieux n’est pas suffisant, ndlr). Le professeur plaide notamment pour plus de responsabilité, de valeurs et d’ambition. Selon lui, la Belgique déraille politiquement, et ce n’est pas uniquement de la faute des responsables au pouvoir. 

L’indifférence politique, également de la part des citoyens, est un manquement au devoir.

Marc De Vos, professeur et expert en droit du travail

"Il règne un manque effarant de fierté démocratique et de responsabilité", a-t-il ainsi déclaré. "L’indifférence politique, également de la part des citoyens, est un manquement au devoir. Nous en sommes tous coupables", fait-il encore remarquer.

Marc De Vos ne cache pas sa frustration. "J’ai participé pendant plus de vingt ans au débat public. J’ai travaillé avec tous les partis. Depuis Sydney, où j’habite désormais, cette immobilité organisée est encore plus frappante. Cela a été décisif dans mon choix d’écrire ce livre". 

"Un manque de patriotisme démocratique"

Selon Marc De Vos, les raisons de la crise actuelle sont multiples. "Les élections ont eu lieu dans une réalité virtuelle de promesses qui n’étaient absolument pas réalistes. Les médias l’ont insuffisamment dénoncé. Quand on regarde ce qui se passe pour le moment, c’est ce que j’appelle un manque effarant de patriotisme démocratique, et de sentiment de responsabilité", souligne-t-il. "Nous, les électeurs, les médias, les experts, les structures, les fonctionnaires… nous sommes tous responsables". 

Le patriotisme démocratique, c’est le fait d’être tous responsables de la construction d’un pays en prenant des décisions collectives.

Marc De Vos, professeur et expert en droit du travail

"Le patriotisme démocratique, c’est le fait d’être tous responsables de la construction d’un pays en prenant des décisions collectives", précise le professeur. "Nos élections ont clairement démontré qu’elles ont été une sorte d’exercice d’hallucination".

Passivité des experts

"Le manque de sentiment de responsabilité se constate aussi par l’absence d’un budget. Qu’est-ce qui nous retient d’en boucler un ? Nous avons tous les éléments en main pour le faire", pointe-t-il encore du doigt. 

"Mon ouvrage jette un regard sur ces 20 dernières années. Et on peut constater que pour les gros dossiers, tels que les pensions, les soins de santé, le budget, ou les impôts, on ne prend jamais vraiment de décision en Belgique. On dépense juste beaucoup d’énergie", estime Marc De Vos. 

Nos élections ont clairement démontré qu’elles ont été une sorte d’exercice d’hallucination.

Marc De Vos, professeur et expert en droit du travail

Selon le professeur, les structures de concertation, les assemblées d’experts ou les comités organisationnels doivent aujourd’hui intervenir pour interpeller les responsables politiques et leur donner les outils d’expertise pour les pousser à réagir. "Pour le moment, ces structures démontrent surtout un manque de responsabilité, de professionnalisme et de collaboration". 

Quelles solutions ?

Face à ces différents constats, que doit-on faire pour sortir de la crise ? "Nous devons mettre en place un budget pour deux ans, ainsi qu’une série de commissions d’expertise sur la sécurité sociale, la réforme fiscale, le climat, l’institutionnel… Nous donnons à ces experts six mois pour élaborer des scénarios qui feront l’objet d’un débat national. Et ce n’est qu’à ce moment-là que des élections doivent se tenir, autour de thèmes qui comptent vraiment. On saura alors au moins que nous avons organisé un scrutin sur les dossiers qu’il faut régler, et qu’il ne s’agit pas d’un exercice d’hallucination. Nous verrons alors ce qui en sort", conclut-il. 

Marc De Vos est venu présenter  son nouvel ouvrage sur le plateau de 'De Afspraak'.