Avec la nouvelle tempête qui s’annonce plusieurs événements sont annulés

Le cortège de carnaval de Essen, dans le nord de la province d'Anvers, à la frontière néerlandaise, est annulé en raison des vents violents qui sont annoncés dans la région. Par contre le carnaval d’Alost (Flandre orientale) aura bien lieu. Et puis les championnats de Belgique de cross-country qui devaient se dérouler dimanche à Laeken ont aussi été reportés, aussi ils se tiendront le samedi 29 février ou le dimanche 1er mars.

L'IRM a lancé une alerte jaune pour le vent, qui deviendra fort dans l'intérieur du pays et très fort au littoral, avec des rafales autour de 80 km/h et localement un peu plus. En soirée, le vent diminuera assez vite.
Lundi, Éole fera encore des siennes l'après-midi et particulièrement à la mer, avec des rafales de 60 à 80 km/h.

Le carnaval devait avoir lieu demain/dimanche dans le centre d’Essen (Anvers) mais la météo venteuse a conduit les organisateurs de l'événement à l'annuler afin de préserver la sécurité de tous. Un programme de substitution aura toutefois lieu au centre sportif De Heuvelhal. Plusieurs carnavals ont également été annulés aux Pays-Bas, notamment à Weert, Kwadendamme, Lewedorp et Eindhoven.

Les championnats de Belgique de cross-country reportés

Les championnats de Belgique de cross-country qui devaient se dérouler dimanche à Laeken ont été reportés en raison de la nouvelle tempête "Ellen" annoncée dimanche par les services météorologiques. La décision a été confirmée vendredi par les organisateurs à l'agence Belga. Les championnats se tiendront samedi 29 février ou dimanche 1er mars.

Le cortège du carnaval d'Alost aura bien lieu

Par contre le carnaval d’Alost devrait se dérouler normalement. Dimanche matin, la situation sera à nouveau évaluée, a déclaré le bourgmestre d'Alost, Christoph D'Haese (N-VA). Mais selon lui, il n'y a pas de raison suffisante pour ne pas sortir les chars pour le moment.

Les conditions météorologiques de demain sont tout sauf idéales pour les chars avec de grandes structures faites de matériaux légers qui risquent d’être soufflées par le vent. Mais la ville vit depuis des mois à l'approche de la fête populaire et une annulation des festivités ne va pas de soi.

Le carnaval d'Alost sera cette année au centre de l'attention internationale après l'indignation suscitée par les chars antisémites de l'édition précédente.
"On va scruter à la loupe une très belle fête populaire qui a déjà eu lieu 91 fois sans problème significatif. Mais tout va aujourd'hui être analysé avec des lunettes différentes", a regretté le bourgmestre à la VRT en incitant les carnavaleux à ne pas rechercher spécifiquement un thème juif si cela n'est pas nécessaire. "Il faut essayer de ne pas blesser pour le plaisir de blesser", a-t-il déclaré.

Christophe D'Haese est également revenu sur la coexistence, au sein du cortège, de groupes officiels et de groupes officieux. Si les premiers envoient leur thème à l'avance, les seconds sont composés de gens qui vont piocher des déguisements et des accessoires dans leur garde-robes. "C'est une liberté que je ne veux pas brider. Sensibiliser, c'est une chose. Interdire et censurer, c'en est une autre", a affirmé le bourgmestre en demandant enfin à la communauté internationale "de ne pas oublier de regarder la créativité des carnavaleux et les jeunes qui travaillent à tous ces chars".

Les plus consultés